2 vendredis

Vendredi 26 Mars

Voilà, c’est notre dernière journée en Nouvelle-Zélande, après 32 jours et un grand parcours: 5500km du sud au nord. Et oui, encore beaucoup de route mais surtout de magnifiques paysages, une faune étonnante dans l’île du sud et d’excellents souvenirs.

Nous rangeons notre camping-car. Cela fait longtemps que nous n’avions pas fait nos sacs. Nous retrouvons nos repères. Chaque vêtement, chaque objet retrouve sa place. Nous ramenons le camping-car à l’agence de location puis elle nous dépose à l’aéroport. Check-in, sécurité, douane et embarquement direction Tahiti. Nous avons le sourire aux lèvres. Dans 5h, nous arrivons en Polynésie française. Youhouuuu!

Petit événement en cours de vol car nous remontons le temps. Nous avons 23h de décalage horaire. Ainsi, nous atterrissons le 25 mars à 21h. Nous aurons donc un deuxième Vendredi 26 mars!

La famille Choquet vient nous chercher à l’aéroport. A l’arrivée, Anne et Jean-Dominique nous offrent un magnifique collier de fleurs, cueillies dans leur jardin en signe de bienvenue. Les Choquet ont découvert notre blog par hasard et nous suivent depuis un moment. Ils se sont montrés très aidant lors de la préparation de notre séjour en Polynésie. Nous avons été extrêmement touchés par leur sympathie, leur générosité et leur curiosité avant de faire connaissance. C’est un moment fort pour nous d’être accueillis chez eux dans le but de mieux se connaître, partager, échanger. Génial non?

Nous sortons de l’aéroport et nous hallucinons. 8 mois que nous n’avions pas vu des gens parler français, pas vu les panneaux routiers français, les voitures de police française, etc. Cela nous fait tout bizarre d’autant plus quand nous grimpons dans la voiture et que Jean-Dominique roule du mauvais côté. Ah, non, c’est vrai, nous roulons à droite ici!

Nous arrivons chez eux, sur les collines de Tahiti. Nous nous présentons, nous papotons. Leur accueil est très chaleureux. Tout le monde dort sauf leur ainée, Gabrielle, qui passe le bac. Mais il commence à être tard et le lendemain, la journée démarre aux aurores à Papeete…

2ème Vendredi 26 mars

Nous nous réveillons super tôt car l’école commence à 7h30 en Polynésie. Nous petit-déjeunons tous ensemble à 6h et nous sommes 9 personnes à table.

Emma et Mathéo accompagnent Honorine à l’école primaire avec le papa.

Anne, Stef et Seb partent pour une visite rapide de Papeete. Nous apercevons la Présidence, la cathédrale, le marché, les boutiques et la Poste bien sûr. Malheureusement, les lunettes de Stef ne sont toujours pas arrivées. Cela fait un mois que Stéphanie fait sans. Cela commence à faire long.

Anne part ensuite au travail. Jean-Dominique en revient et nous déjeunons ensemble avec les enfants qui sont tout juste en vacances pour 3 semaines.

Jean-Dominique nous accompagne à l’aéroport. Nous sommes vraiment heureux d’avoir fait la connaissance de la famille Choquet. Et nous aurons plaisir à les accueillir à notre tour à la maison. Merci à eux 5!

Nous embarquons pour Maupiti. Le vol est extraordinaire. Décollage de Papeete, nous observons l’île de Tahiti puis dans la foulée celle de Moorea. C’est vraiment beau vu d’en haut!

Puis direction Tahia et Raiatea où nous atterrissons pour 10 min. L’eau est magnifique. Les lagons en dégradé de bleu sont sublimes.

Enfin, nous décollons en direction de Maupiti. L’île est petite avec en son centre une montagne et tout autour les motus sur la barrière de corail.

Nous sommes dans le plus petit aéroport du monde ou presque. La piste est extrêmement courte. Habituellement, elle doit mesurer entre 900m et 2,4km. Ici, c’est seulement 600m. Ainsi, le pilote peut parfois refuser des voyageurs ou faire descendre des glacières afin de se délester.

A l’arrivée, nous sommes accueillis par Gérard de la Pension Poe Iti avec un très joli collier de Fleurs de Tiaré.

Nous faisons 30 m entre la cabane de l’aéroport et le bateau pour aller sur le motu. C’est magique!

Nous traversons le lagon et arrivons à notre nouvelle résidence. Nous recevons un accueil chaleureux de la part de José, native d’ici,

Nous allons immédiatement sur la plage où nous nous baladons sur le banc de sable blanc. L’eau est très claire. Nous prenons les kayaks pour nous promener et prendre un peu de recul par rapport au motu. Il fait bon et nous sommes bien…

Le soir, nous dînons autour d’une tablée de 15 personnes. C’est le meilleur moyen de partager. Seb s’installe à côté de Gérard et le harcèle de questions. Il y a tant de choses à apprendre et comprendre sur la Polynésie.

2 réflexions au sujet de « 2 vendredis »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *