Archives par mot-clé : Tasmanie

De retour à Hobart

Vendredi 12 Février

Après deux jours dans la région de Strahan, nous prenons la route pour revenir sur Hobart.

En chemin, nous passons près de Queenstown, ville minière dont nous sommes les témoins des dégâts causés par l’exploitation de ses roches rendant les paysages lunaires et révélant des montagnes à nu. Nous aurions été intéressés de visiter une galerie mais pour des raisons de sécurité, celles-ci ne sont pas autorisées aux enfants de moins de douze ans. Ainsi, nous poursuivons notre chemin. La région est plutôt jolie car les paysages sont variés. Nous contournons des forêts, des lacs, des plaines herbeuses qui nous font penser à l’Ecosse. Puis, nous arrivons sur Hobart, au Best western dans lequel nous avions logé quinze jours plus tôt. Mais là, quelle déception! L’hôtel est complet. D’après l’hôtesse, nous allons avoir du mal à trouver quelque chose pour ce soir… Continuer la lecture de De retour à Hobart

Strahan

Mercredi 10 février

  Nous quittons Cradle mountain et faisons la route jusqu’à Strahan. Les paysages nous font penser à ceux de l’Ecosse… Avec quelques degrés de plus…

Nous traversons une région exploitée pour ses ressources minières. En effet, de nombreuses mines ont été en activité. En arrivant sur Strahan, nous apercevons la côte, ocean beach et ses 33 km de plage déserte. Nous cherchons un cottage pour deux nuits. Nous essayons ceux surplombant le port mais les prix sont prohibitifs. Nous retournons à l’entrée de la ville où les cottages sont moins attrayants mais bien plus abordables. Continuer la lecture de Strahan

Craddle Park

Mardi 9 février

Nous sommes en pleine forme ce matin et c’est bien car nous partons marcher dans les montagnes pour la journée. Nous sommes dans LE parc national de Tasmanie: Cradle Mountain Park. Le site est grandiose. Pics montagneux, nombreux lacs, landes sauvages nous émerveillent. A chaque instant, la balade est un ravissement… Nous longeons des chutes d’eau, Crater Falls, puis nous empruntons des petits ponts de bois pour ne pas abîmer la magnifique lande et ses bruyères blanches, les différentes mousses, les petites fleurs sauvages. Nous arrivons au Crater lake, un magnifique lac de cratère vert profond. La végétation qui l’entoure fait ressortir sa couleur et le reflet de ses parois. De nombreux arbres argentés le bordent. C’est magique! Puis nous arrivons à un point de vue laissant découvrir le lac Dove et le Wombat Pool. C’est tout bonnement splendide! Les enfants apportent leur pierre au monticule déjà bien formé pour marquer leur passage. Puis, nous devons grimper un peu plus pour atteindre le mont Marion à 1228 mètres. De là-haut, la vue est à couper le souffle… Nous y restons un bon bout de temps et dévorons les paysages. Les enfants s’amusent à tailler des bouts de bois avec les pierres ramassées lors de la montée. Ils se font leurs histoires, leurs scénarios. Et nous, parents, nous ne nous lassons pas d’admirer la vue! Nous sommes seuls sur le site jusqu’à ce que quelques marcheurs nous rejoignent. Nous décidons alors de poursuivre le chemin afin de trouver un endroit tranquille pour le pique-nique. Puis, nous redescendons la montagne en empruntant un autre chemin. Nous découvrons d’autres lacs insoupçonnés. Les paysages restent grandioses. Nous rentrons ravis de notre journée de balade. Mais il nous reste encore un peu de courage pour travailler un peu…

Le plus long Chair Lift du Monde

Lundi 8 février

Décidément, le Lonely planet a tendance à nous décevoir! La cataract gorge est parmi les best 5 de Tasmanie. Ainsi, nous organisons notre circuit en Tasmanie pour ne pas la rater. D’avance, nous nous réjouissons de prendre le soi-disant plus long télésiège du monde car d’après le Lonely, il ne faut pas manquer la voltige en télésiège au-dessus de la magnifique gorge de Lanceston…

En définitive, nous nous trouvons dans un parc extrêmement aménagé avec un attrape-touristes qu’est la chair lift. Les gorges sont très facilement accessibles à pied. Nous nous sentons presque ridicules, perchés sur ces engins volants alors que les gorges sont à portée de main. La balade à pied serait bien plus agréable. Même les enfants n’ont pas voulu prendre le télésiège au retour. Car bien évidemment, nous avons pris un aller retour, ne sachant pas comment ce serait en haut de la gorge. En fait, nous faisons seulement trois cents mètres en télésiège voire moins en à peine 10 minutes car bien sûr, il faut faire durer le « plaisir ». Ca frise le ridicule! Continuer la lecture de Le plus long Chair Lift du Monde

Saint Helen

Dimanche 7 février

Nous quittons la presqu’île pour découvrir la route côtière jusqu’à Saint-Hélène. Notre amie Juliette nous a conseillé de faire le chemin jusqu’à cette petite ville, abritée dans une immense baie. En arrivant sur place, nous sommes un peu déçus par les paysages car nous préférons la mer agitée, en mouvement, à la mer lisse, plate, à l’aspect huileux. C’est en prenant la route jusqu’à la pointe que nous comprenons son attirance pour la région. Nous nous baladons sur différentes plages sauvages. Nous sommes seuls au monde! Personne à l’horizon. Puis, nous nous enfonçons dans les terres pour rejoindre Lanceston et ses magnifiques gorges. Et encore un peu plus de route…

Nous nous installons au Adina Hôtel, dans un appartement de plain pied tout équipé. Au programme: lecture, Skype, Internet, blog et école pour les enfants.

Freycinet Park

Samedi 6 février

 Ce matin, le soleil est de retour! Nous allons profiter des paysages côtiers avec les falaises de grès rose, les rochers tachetés de mousse orange et les trous d’eau crachant de l’eau salée avec puissance… C’est un bon moment revigorant! Ici, les températures matinales sont fraîches. Au lever du lit, il fait 16°. Nous sommes loin des 34° d’Alice Springs dès 9 heures du matin…

Nous partons nous balader dans le parc national de la péninsule de Freycinet. Continuer la lecture de Freycinet Park

Little Penguins

Vendredi 5 février

 Ce matin, nous visitons la côte près de Eaglehawk Neck. Il y a plusieurs sites remarquables, dont un blowhole, une sorte de trou d’eau. Les vagues s’engouffrent dans un chemin de roche, puis l’eau est expulsée vers le haut. Beaucoup de bruit, de la puissance! Et la roche est creusée jour après jour. Ensuite, nous arrivons devant une belle arche en front de mer. Elle aussi fut creusée par la houle. Et nous finissons par le Devil Kitchen où la falaise a été érodée sur une bonne centaine de mètres.

Nous prenons la route vers le Nord. Le temps est encore maussade, 17° et le ciel est bien gris. Nous essuyons même quelques gouttes sur le pare-brise. Nous prenons un raccourci via un chemin de terre traversant une forêt et des champs. Les paysages paraissent jolis, mais un peu de soleil changerait les paysages. Nous rejoignons une route côtière sur plusieurs kilomètres. Nous nous y arrêtons et pique- niquons sur un promontoire surplombant une très belle plage. Mais nous restons dans la voiture car le vent souffle fort et la mer est démontée. Un air de Bretagne? Continuer la lecture de Little Penguins