Archives par mot-clé : Ubud

Ubud

Lundi 31 Août

Après un bon petit déjeuner composé de tartines beurrées et d’une belle assiette de fruits, nous sommes allés nous perdre dans les ruelles d’Ubud. Nous tombons sur une école. Nous décidons d’y entrer. Nous découvrons différentes classes de différents niveaux de type primaire. Les enfants sont nombreux dans les classes : une petite quarantaine. Ils sont par deux, assis derrière des pupitres en bois. A part les enfants, les classes sont vides. Peu ou pas d’affichage sur les murs, ni de décoration. Le tableau est sur un trépied. Le bureau de l’enseignant est une simple table et assez éloignée des enfants. Stef rentre dans une classe pour se présenter. Les enfants sont heureux d’être photographiés. Stef est vraiment contente de vivre ce moment fort. Les élèves sortent en récré. Ils ne sont pas farouches. Comme collation, ce sont des jus sucrés et des paquets de chips et cacahouètes. Pas très équilibré. Stef entre en contact avec 3-4 enseignantes. C’est très intéressant. Certaines ne parlent pas du tout l’anglais. L’une d’entre elle est justement en train d’enseigner l’anglais, les bases. Mais quand Stef lui parle, elle ne comprend pas grand chose! Strange! Continuer la lecture de Ubud

Tulamben et Ubud

Vendredi 28 Août

Nous sommes toujours sur la côte Nord de Bali à Tulamben. Nous décidons de mettre le réveil à 6h pour profiter du lever de soleil. C’est magnifique. Nous sommes encore un peu endormis, assis sur le front de mer et nous regardons les prahus (bateaux de pêcheurs colorés) à l’horizon. C’est paisible! Puis les couleurs changent. Le ciel rosit, le soleil n’est pas loin. Il finit par pointer le bout de son nez vers 6h20. Et là, tout se précipite. Il monte à la verticale de manière accélérée. Son reflet sur la mer lui donne une forme étonnante. Puis il se détache de l’horizon et flotte dans le ciel. Il lui a fallu une minute pour s’extraire de l’eau. Ensuite, c’est l’ascension, les couleurs se transforment et la lumière arrive… à 7h nous retournons nous coucher, mais les enfants ne sont plus fatigués. Continuer la lecture de Tulamben et Ubud