Art de Rue

Dimanche 14 février

Ce matin, nous prenons le petit déjeuner avec Lisette, François, Romane et Nathan. Les enfants ont pratiquement le même âge, à une année près. Puis, nous avons rendez-vous avec une famille suisse que nous avions rencontrée au Myanmar. Nous sommes restés en contact par mail et espérions les croiser à nouveau. C’est à Melbourne que nous nous sommes donnés rendez-vous, au coeur de l’animation de la ville. Magali et José ont plaisir à nous emmener dans le quartier des artistes de rue, ruelles aux murs couverts de graffitis. C’est un vrai régal pour les yeux! Petits et grands apprécient le décor aux couleurs chatoyantes. Puis nous empruntons quelques rues bordées de cafés, un peu branchouilles très agréables. Nous nous y arrêtons pour le déjeuner. Ainsi, nous pouvons commencer le debrief et nous raconter nos voyages respectifs. Les échanges sont très sympathiques. Nous passons un agréable moment en leur compagnie.

Puis, nous prenons le tramway afin d’avoir un aperçu de la ville. D’emblée, nous sommes charmés par l’agencement de la ville et ses différents quartiers. Nous ne soupçonnions pas que nous nous intéresserions autant à l’architecture de la ville. Ici, c’est une ville d’artistes avec des délires et des libertés architecturales. Nous adorons! Nous comptons revenir dans le quartier des docks demain pour se perdre dans le quartier. Nous mitraillons les immeubles, les sculptures de la ville, le port et ses magnifiques yatchs. Puis, nous sommes rattrapés par la fatigue. Nous rentrons à l’auberge car nous déménageons pour les deux prochaines nuits. En effet, l’auberge accueille des centaines de jeunes venant des quatre coins de la planète. Les nationalités se mélangent. C’est un formidable lieu de rencontres mais malheureusement extrêmement bruyant. Et c’est ici que nous prenons un sacré coup de vieux. Nous sommes évidemment les seuls avec des enfants…

Nous déménageons dans une autre auberge de jeunesse repérée par la famille Chazelle. Le public paraît plus varié et l’ambiance un peu plus calme et respectueuse d’autrui.

Nous installons nos affaires dans une chambre presque cosy mais toujours sans toilettes ni salle de bain. Nous faisons travailler les enfants pour ne pas perdre le rythme.

Puis, nous retrouvons la famille Chazelle pour un BBQ sur le roof avec vue sur la ville et ses buildings. Le cadre est magique! Le ciel rosit au coucher du soleil, faisant ressortir les structures de verre et de métal en toile de fond. Nous passons une excellente soirée poursuivant nos récits de voyage et nos riches échanges.

Les enfants se font de longues parties de Monopoly. Ils s’entendent à merveille.

Et c’est encore vers minuit que nous rejoignons tous nos lits douillets.

Une réflexion au sujet de « Art de Rue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *