Au Brésil pour une journée

Vendredi 21 mai

Nous nous réveillons sous le soleil et un ciel bleu sans nuage. Nous sommes ravis car nous allons visiter les chutes d’Iguazu, côté Brésilien. Là, nous prenons un bus, nous faisant traverser la frontière. Nous faisons tamponner nos passeports pour la journée. 4 tampons de plus dans nos passeports déjà bien remplis et un nouveau pays : le Brésil.

Arrivés sur place, nous reprenons un bus qui mène aux différents sentiers. Là, la vue est exceptionnelle. Nous prenons conscience de la largeur des chutes, près d’un kilomètre de long, 300 cascades, 100 mètres de hauteur, deux niveaux de chutes…

L’arc-en-ciel et la ronde des oiseaux sont au rendez-vous. C’est magiquement beau!

  Nous nous promenons le long des sentiers laissant apparaître à chaque fois d’autres cascades. Mais où est la fin du spectacle? C’est grandiose! Les cascades du hérisson dans le Jura nous paraissent bien fades. Nous voyons les chutes sous un autre angle et le spectacle est bien différent! C’est le coup de coeur du côté brésilien! Le clou de la visite, c’est tout de même la promenade sur une passerelle qui se jette presque dans les chutes. Nous avons l’impression de marcher sur l’eau en mouvement. C’est incroyablement surprenant! Par contre, avec le vent et les projections d’eau, nous sommes trempés jusqu’à l’os. Le jean colle aux cuisses, mmm, c’est très désagréable. 5 minutes de plaisir pour 3 heures de petite galère… Si c’était à refaire, nous le referions. Nous ne regrettons absolument pas cette expérience extraordinaire. Des sensations uniques au monde!

  Maintenant, il va falloir patienter au soleil afin de sécher un peu en attendant le bus du retour. Nous déjeunons, assis par terre face au soleil. Le côté face est presque sec! Il va falloir sécher l’autre côté en s’allongeant par terre. Nous installons nos manteaux au sol et nous nous allongeons. Un peu comme des clodos mais ce n’est pas grave! On veut sécher!

Nous reprenons le bus, repassons la frontière et nous nous arrêtons au terminal de bus afin d’acheter les billets pour la suite du voyage. Nous partons dans la foulée à 300km de là pour San Ignacio et les missions jésuites.

  Après 4h de voyage, le bus nous dépose au bord de la route. Nous sommes les seuls à descendre. La ville n’est pas là mais à 500m. A 19h30, il fait déjà nuit et nous n’avons pas de réservation comme d’habitude. Nous croisons un argentin qui fait office de tourisme mais il est surtout présent pour vendre ses prestations. Nous prenons les informations et partons à pied avec nos sacs sur le dos dans le noir. Nous arrivons enfin dans le centre ville et repérons l’hôtel Ignacio. La prestation nous semble correcte et raisonnable. Nous nous installons dans notre Cabanas, petite maisonnette indépendante. Nous sommes juste au cÅ“ur de la ville et en ce grand weekend de 4 jours, commencent les festivités du Bicentenaire de l’indépendance de l’Argentine. Sur la place principale, les écoles déroulent leur spectacle.

Nous nous installons dans un petit restaurant à coté de l’hôtel. Les prix sont surprenants. Très bas! Et le repas est agréablement bon. Leur purée est juste un régal. Vive les petits plaisirs simples… A la fin de notre repas, nous recroisons un couple de Hollandais rencontré à Iguazu. Ils ont la soixantaine et ils voyagent à la routarde dès qu’ils peuvent. Ils sont charmants. Ils s’installent avec nous et nous passons un bon moment d’échange tous les 6. Ils offrent des glaces aux enfants, c’est super gentil! Un peu comme des grands-parents…

Nous pensons les recroiser à Salta notre prochaine destination.

Vendredi 21 mai

Nous nous réveillons sous le soleil et un ciel bleu sans nuage. Nous sommes ravis car nous allons visiter les chutes d’Iguazu, côté Brésilien. Là, nous prenons un bus, nous faisant traverser la frontière. Nous faisons tamponner nos passeports pour la journée. 4 tampons de plus dans nos passeports déjà bien remplis et un nouveau pays : le Brésil.

Arrivés sur place, nous reprenons un bus qui mène aux différents sentiers. Là, la vue est exceptionnelle. Nous prenons conscience de la largeur des chutes, près d’un kilomètre de long, 300 cascades, 100 mètres de hauteur, deux niveaux de chutes…

L’arc-en-ciel et la ronde des oiseaux sont au rendez-vous. C’est magiquement beau!

Nous nous promenons le long des sentiers laissant apparaître à chaque fois d’autres cascades. Mais où est la fin du spectacle? C’est grandiose! Les cascades du hérisson dans le Jura nous paraissent bien fades. Nous voyons les chutes sous un autre angle et le spectacle est bien différent! C’est le coup de coeur du côté brésilien! Le clou de la visite, c’est tout de même la promenade sur une passerelle qui se jette presque dans les chutes. Nous avons l’impression de marcher sur l’eau en mouvement. C’est incroyablement surprenant! Par contre, avec le vent et les projections d’eau, nous sommes trempés jusqu’à l’os. Le jean colle aux cuisses, mmm, c’est très désagréable. 5 minutes de plaisir pour 3 heures de petite galère… Si c’était à refaire, nous le referions. Nous ne regrettons absolument pas cette expérience extraordinaire. Des sensations uniques au monde!

Maintenant, il va falloir patienter au soleil afin de sécher un peu en attendant le bus du retour. Nous déjeunons, assis par terre face au soleil. Le côté face est presque sec! Il va falloir sécher l’autre côté en s’allongeant par terre. Nous installons nos manteaux au sol et nous nous allongeons. Un peu comme des clodos mais ce n’est pas grave! On veut sécher!

Nous reprenons le bus, repassons la frontière et nous nous arrêtons au terminal de bus afin d’acheter les billets pour la suite du voyage. Nous partons dans la foulée à 300km de là pour San Ignacio et les missions jésuites.

Après 4h de voyage, le bus nous dépose au bord de la route. Nous sommes les seuls à descendre. La ville n’est pas là mais à 500m. A 19h30, il fait déjà nuit et nous n’avons pas de réservation comme d’habitude. Nous croisons un argentin qui fait office de tourisme mais il est surtout présent pour vendre ses prestations. Nous prenons les informations et partons à pied avec nos sacs sur le dos dans le noir. Nous arrivons enfin dans le centre ville et repérons l’hôtel Ignacio. La prestation nous semble correcte et raisonnable. Nous nous installons dans notre Cabanas, petite maisonnette indépendante. Nous sommes juste au cÅ“ur de la ville et en ce grand weekend de 4 jours, commencent les festivités du Bicentenaire de l’indépendance de l’Argentine. Sur la place principale, les écoles déroulent leur spectacle.

Nous nous installons dans un petit restaurant à coté de l’hôtel. Les prix sont surprenants. Très bas! Et le repas est agréablement bon. Leur purée est juste un régal. Vive les petits plaisirs simples… A la fin de notre repas, nous recroisons un couple de Hollandais rencontré à Iguazu. Ils ont la soixantaine et ils voyagent à la routarde dès qu’ils peuvent. Ils sont charmants. Ils s’installent avec nous et nous passons un bon moment d’échange tous les 6. Ils offrent des glaces aux enfants, c’est super gentil! Un peu comme des grands-parents…

Nous pensons les recroiser à Salta notre prochaine destination.

2 réflexions sur « Au Brésil pour une journée »

  1. Salut, nous avons teste l’Ipad avec votre blog et c’est nickel !
    En tout cas nous on ne se lasse pas de votre voyage, on en redemande. On est gâte; un petit récit chaque jour a lire dans le train. Les photos en famille le soir…
    Seb, peux tu demander a ton copain de nous préparer une appli pour iPad et iPhone 😉

    On vous embrasse et on est quand même presse de vous voir. On vous invite le samedi 28 aout au soir pour mon passage chez les vétérans…

    Laure & Pascal et les enfants

  2. J’ai hâte de découvrir les photos en version plein écran mais l’avant goût me parait déjà bien pour commencer la journée!!!!!! Bisous et à très binetôt maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *