Bagan

Lundi 9 novembre

Excellent petit déjeuner. Ouf! Cela fait du bien. Assiette de fruits frais épluchés, pancake, toast, oeuf, thé…

Vers 9h30, nous partons à la découverte du site de Bagan avec notre Horse Cart, carriole en bois tirée par un cheval.

Emma n’est pas bien et vomit une fois de plus. La piste du rejet du médicament se confirme. Va falloir s’adapter. Allons nous changer d’ horaire? de médicament? Stef lit la notice et remarque que le médicament contient de l’huile de ricin pouvant provoquer des nausées… Aussi, elle retient qu’il ne faut pas s’allonger après la prise du médicament. Emma ne déjeunant pas grand chose le matin, il semble préférable qu’elle prenne le médicament le soir. C’est ce que nous tenterons demain.

Nous franchissons la porte du vieux Bagan.

Le site archéologique est fabuleux. C’est magnifique! Plus de 2000 pagodes en briques disséminées dans la campagne birmane au coeur des champs de céréales, des palmiers et autres arbres. Ici, avant la construction des nombreuses pagodes, stûpas et temples, nous devons imaginer une grande forêt. Les arbres ont été coupés pour alimenter les fours à briques servant à la construction de ces petites merveilles…

Nous pouvons grimper aux terrasses de certaines pagodes après avoir emprunté une volée de marches en brique. La vue est tout de suite superbe avec un peu de hauteur.

Nous en visitons plusieurs : petites, grandes, très anciennes, en ruine, avec de belles dentelles de pierre, des peintures murales de 900 ans bien conservées, des Bouddhas en tout genre aux quatre points cardinaux du temple etc….

Nous sommes bien dans notre carriole pour passer d’un site à un autre et nous protéger du soleil grâce à sa capote en cuir et son tissu fleuri. Mathéo est ravi de tenir les rênes et de diriger le cheval. Emma aussi…

En fin de journée, un petit incident se passe sur le parking d’un temple. Nous laissons Emma et Mathéo avec le driver pendant que nous visitons une pagode. Il est vrai qu’au bout de 10 pagodes, les enfants n’ont pas spécialement envie de nous suivre. Sho Sho, le driver, laisse Mathéo conduire sur le parking mais Mathéo passe trop près d’une voiture. BING! La carriole accroche un bout du pare-choc. Le propriétaire de la voiture n’est évidemment pas heureux. Seb arrive à ce moment-là et comprend vite la situation. Il laisse faire les birmans entre eux, puis intervient en s’excusant. Mais le conducteur ne répond pas. Il ne parle certainement pas anglais. Seb demande aux enfants de venir s’excuser en essayant de jouer sur la corde affective. Sho Sho est, quant à lui, vraiment embêté car cette histoire peut lui coûter de nombreuses journées de travail. Le conducteur décide de partir en signalant qu’il traitera l’affaire plus tard…. Sans suite? À suivre…

Cette mésaventure casse un peu l’ambiance de la journée. Les enfants ne sont pas fiers. Sho sho est dépité. Nous laissons les birmans gérer entre eux l’incident avec leurs us et coutumes. Nous soutiendrons financièrement si besoin pour réparer le petit bout de peinture blanche disparu.

Nous nous dirigeons vers notre dernier temple pour profiter du coucher du soleil en hauteur. Nous souhaitions évité LE site où tous les touristes vont pour le coucher de soleil. Mais Sho Sho n’est plus trop présent et nous y emmène. Nous arrivons de bonne heure et le site est très calme. Mais la cohue arrive par bus entiers, 10 min avant le coucher. Nous recroisons beaucoup de personnes qui étaient sur le même bateau que nous ainsi que le groupe de jeunes français très sympa. Il faut dire que la vue est très belle du haut de cette pagode. En fait, nous descendons d’un étage. Là, nous sommes plus tranquilles.

Nous rentrons à l’hôtel. Le ciel change de couleur. Les stûpas sont comme des ombres chinoises sur un ciel jaune, tirant vers le rose. Il devient de plus en plus sombre en l’espace de quelques minutes. C’est extraordinaire! Le claquement des sabots du cheval ne fait que rendre le tableau un peu plus magique encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *