Balade en Velo

Samedi 31 octobre

  Après un bonne nuit bien fraîche, nous prenons notre temps ce matin. Nous apprécions le fait que la nuit soit fraiche, voire froide. C’est surprenant l’amplitude thermique dans une journée. 15° à 35°.

Nous prenons notre petit déjeuner sur la terrasse sur pilotis et profitons des scènes de vie dans la rue. Les enfants sont dehors avec leur cerf-volant. Une bob-volant à la tête en haut. Pas évident! Les canards marchent à la queue leu leu, se promènent, se baignent. Les femmes sont belles dans leur tenue et rentrent du marché, les provisions sur la tête. Les hommes sont habillés d’une robe (longgii) qui leur donne fière allure. Les véhicules ont le klaxonne facile. Nous décidons de profiter du frais pour faire travailler les enfants. Ils sont maintenant très efficaces et démarrent vite et bien leur séquence de travail. Ils ont d’ailleurs pratiquement fini leur programme de Maths. Ils sont fiers de cela, et vraiment contents de réaliser le travail accompli. Ils sont pressés de faire le contrôle global pour évaluer leurs compétences. Stéphanie pourra ensuite approfondir les notions à revoir. En français, il y a toujours à approfondir, des dictées à faire. Emma a d’ailleurs fait de gros progrès en dictée. Elle a acquis des automatismes de relecture, maîtrise nettement mieux les accords. Pendant ce temps, Seb se la coule douce, profite du dernier Grangé : La forêt de Manes. Encore merci Marie d’avoir fait le livreur de littérature.

Nous décidons de déjeuner au Lotus (que nous avons fini par trouver). Toujours pareil : accueil chaleureux, service, douceur, gentillesse. Carte sans prix, et nous ne demandons plus la carte avec les prix car l’addition est toujours raisonnable et juste. Chan Chan nous rejoint au restaurant pour nous faire un coucou. Nous finissons le déjeuner et préparons la suite des événements à savoir, balade sur le lac, location de vélo, et visite à 2h30 de route de Pindaya.

Il est 15h et nous souhaitons louer des vélos pour se promener dans la campagne. Nous prenons trois vélos car Mathéo est trop petit. Il montera derrière Seb. Nous avons compris d’où vient l’idée du Velib : vélo lourd et avec une seule vitesse, pas très maniable. Nous traversons notre ville Nuangshwe et sortons dans la campagne à travers une route en terre. Nous voyageons au hasard et prenons un premier sentier de traverse. Au bout nous apercevons un monastère. Nous y sommes attendus. Le moine nous observait et dès notre arrivée nous invite à le rejoindre. Il est enjoué, affable, tout excité de nous rencontrer. Il faut dire que nous sommes un peu au milieu de nul part. Nous n’avons pas croisé un seul touriste de l’après midi en vélo. Notre moine a bien 70 ans et est adorable. Nous nous asseyons, questions habituelles : Where do you come from? How year are you? Pour les enfants et le What’s your name? de rigueur. Puis dès que nous lui apprenons que nous sommes francais, il nous lâche un « Française, Français » tonitruant à la De Gaule. Nous yeux s’écarquillent, puis nous récitent les présidents jusqu’à Pétain, nous cites Paris évidemment, Tour Effeil, Champs-Élysée, bon ok facile. Puis Lyon avec 2 rivières : le Rhône et la Saône, euh déjà plus fort, puis Marseille, puis Bordeaux, et plein de phrases et mots en français. Ils nous fait rire, il est très très drôle. Excellent! Il nous offre le thé vert et des bananes. Nous y passons un merveilleux moment. Nous le quittons pour continuer notre balade.

Nous pédalons doucement puis nous prenons un tout petit chemin sur le coté. Au bout une impasse avec un tout petit village d’une trentaine de maison sur pilotis. Nous nous régalons de Mingalaba quand une femme nous offres des fleurs de nénuphars roses. Nous sommes très touchés, nous lui offrons en échange quelques Menthos et Tic-Tac en notre possession pour ses enfants. Puis la voilà prendre la main de Mathéo pour l’emmener sur sa barque à la cueillette de plus de fleurs. Mathéo est au milieu du bassin en moins de 30 secondes. C’est juste magique. Nous avons ainsi un magnifique bouquet qui décora notre chambre. Les fleurs s’ouvrant durant la nuit. Magnifique! Scène très émouvante pour nous tous.

Nous repartons le cÅ“ur rempli. De nouveau une succession de grands bonjour-mingalaba, de sourires. La chaine du vélo d’Emma saute. Zut impossible de réparer seul. Stef se rapproche d’une maison pour demander de l’aide. Et là toute la famille arrive. Le fils sort un tournevis, répare la chaine en 1 minute. 15 personnes sont présentes pour discuter. Que de souvenirs en 2 heures de balade en vélo. Nous sommes sous le charme du Myanmar. Nous adorons ce pays!

  Le vélo d’Emma re-déraille encore 2 fois, ce n’est plus un problème. Nous rentrons sur Nuangshwe en profitant du couché du soleil. Puis direction notre chambre, douche et diner.

Diner spécial ce soir car nous allons au ViewPoint restaurant. C’est le restaurant chic de Nuangshwe. Effectivement, la décoration est très belle, bois partout, loupiotes, musique douce, table avec assiettes de présentation et vrai couvert, vrai serviette, vrai verre à pied et à soufflé l’ancienne. Nous avions un peu oublié que tout cela était possible depuis 3 mois. Le personnel est charmant, plein d’intention. Voilà le décor est planté. Menu dégustation avec plusieurs entrées et plusieurs plats principaux en petit portion. Super. Nous prenons du vin, évitons les vins français et goutons à un vin local sur les coteaux du lac Inlee. Très bon à base de Syrah (donc rouge), on sent la force du soleil, 13° seulement étonnant. Très bon. En quittant le restaurant, nous croisons la propriétaire, une très bonne discussion s’engage sur nos impressions concernant son restaurant, sa guesthouse, et aussi sur le peuple Birman, comme Nous sommes ravi de cet échange. Elle nous propose le lendemain de visiter une chambre. Nous parle de 18$, seulement (au lieu des 20$ actuel) et vu la déco du restaurant, cela nous tente bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *