Banc de Requins

Mardi 6 avril

Ce matin, Seb plonge à nouveau. C’est courant rentrant dans la passe. Le bateau dépose les plongeurs dans le bleu avec 400 m de fond! Nous nous laissons dériver et arrivons sur le tombant. À 27m de profondeur, nous nous déposons dans le fond et nous nous accrochons au corail. 10 min d’observation fabuleuse, plus de cinquante requins sont là, regroupés, au calme. C’est impressionnant! Nous observons de beaux requins gris, des petits mais aussi des gros. Ils passent devant, à côté, quelques uns sont aussi derrière. Hum! un vrai régal!

Ensuite, nous attrapons le courant et rentrons dans la passe. Nous suivons des canyons et le paysage défile sous nos yeux. Nous arrivons à la caverne d’Alibaba, un trou où nous pouvons descendre et être protégés du courant. Nous sommes encore entourés par des requins. Seb a déjà vu des gros bancs de poissons, mais là, c’est un énorme banc de requins gris.

Un requin pointe blanche est posé sur le sol, il ne bouge pas. Seb s’en approche à moins de 2 mètres. Le requin décolle, fait son tour et revient se poser. Il est chez lui ici!

Ensuite, en retournant un morceau de corail mort, un magnifique Idole des Maures vient manger dans la main de Seb. Il sent alors le contact du poisson sur sa main. Ouahhh! Quelle plongée d’observation!

En sortant, nous avons tous le grand sourire aux lèvres. Même le guide est aux anges!

Pendant ce temps, Stef et les enfants sont partis en vélo à la rencontre de Seb. 5 km le long de la route principale, avec quelques arrêts dans les fermes perlières, histoire de regarder les petites boutiques de bijoux. Sait-on jamais!

Stef et les enfants se cachent dans le lagon bleu translucide pendant que Seb revient de sa plongée. Ils lui font une surprise.

L’après-midi, Stef discute longuement avec Denise pendant que Julien est parti plonger. Il fait 2 plongées par jour et c’est la troisième fois qu’il revient à Fakarava. Il compte même revenir en août prochain. Un mordu de plongée!

Le soir, un spectacle de danse est organisé à la pension. Comme toujours, l’ambiance est décontractée, très sympa avec cette fois, des enfants sur la « scène ».Nous sommes encore invités à danser devant tous les vacanciers et devons improviser par couple de deux: un/une polynésien/ne avec un/une popa (le/ grillé/ée, le/la touriste). Stef est invitée par un petit garçon de 6 ans qui danse merveilleusement bien. Il ne faut pas être intimidé! Nous jouons le jeu et repartons avec de jolis colliers de fleurs. L’émotion est toujours très présente dans ces moments-là. Nous sommes les témoins d’une culture si différente de la nôtre. La complicité entre les musiciens et les danseurs, l’énergie déployée, les sourires échangés, les regards croisés nous remplissent de joie et de bonheur.

3 réflexions au sujet de « Banc de Requins »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *