Bingmayong

Le Samedi 15 août :

Nous prenons notre premier vrai petit déjeuner dans un hôtel. Tchoni, notre guide nous attend dans le Hall. Grande voiture monospace clim et tout confort. Direction Bingmayong ou Terracota Warriors ou armée enterrée en terre cuite. 40 km à l’est de Xi’An. Il y a plus de 22 siècles, 500 000 personnes travaillèrent là pendant 36 ans sur le tombeau de l’empereur Qin Shi Huangdi. Hanté par la mort, il aurait donné le premier coup de pioche de son tombeau dès son ascension sur le trône de Qin à l’âge de 13 ans. Il le voulait grandiose à la hauteur de sa peur. En 1974, un paysan, affairé à creuser un puits, tomba sur un guerrier en terre cuite puis un autre. En 25 ans, près d’un millier de soldats d’argile ont été dégagés de ce chantier archéologique. Nous y trouvons 3 fosses :

La fosse N°2 : ce site fut pillé par Xiang Yu 4 ans après la mort de Shi Huangdi. Des incendies ravagèrent les galeries qui s’effondrèrent. A l’origine, ces galeries étaient recouvertes d’un toit de poutres. Les pillards les dépouillèrent de leurs armes et les chars brulèrent. Beaucoup de détails rendent ce passé antique bien vivant. C’est très émouvant. Nous avons l’impression de palper l’histoire. Les soldats sont faits de plusieurs parties moulées et cuites séparément. Les pieds et les jambes sont pleins. Les autres parties sont creuses. Chaque chignon, chaque visage est unique. Les soldats ont été peints mais la couleur a aujourd’hui disparu.

La fosse N°1 : dans cet immense hall, 1000 statues ont été dégagées. Des parties planes indiquent des coins qui n’ont pas encore été fouillés. Les guerriers sont par rang de 4. Leurs 9 colonnes sont séparées par des murs en terre battue. C’est très organisé. Les découvertes actuelles semblent être une petite partie de l’armée enterrée. Le tombeau de l’empereur Quin Shi Huangdi se trouve à 1,5 km de l’armée enterrée. Pourquoi n’est-il pas sur le même site? Cela reste une énigme…

Avant cela, nous avions visité une fabrique de soldats en terre cuite. Cela fut très instructif. Nous avons appris à différencier les soldats, des officiers, des généraux, et de l’empereur…

Une journée riche en culture et émotion!!!

En fin de journée promenade familiale le long des remparts entourant Xi’An, 12 km en tout. L’extérieur de l’enceinte est aménagé de jardins où se retrouvent les chinois pour réaliser leurs exercices. Nous y trouvons des centaines d’ateliers pour faire des exercices physiques, des étirements, des jeux pour enfants, des tables pour jouer, des tables de Ping Pong, cela sur des kilomètres. C’est l’occasion pour nous de laisser les enfants se défouler un peu (y’a du besoin) et également d’entrer un peu en contact avec les chinois. Nous admirons les enfants calligraphes :

Retour dans le ville, avec une dégustation de brochettes dans la rue : calamar, mouton et bÅ“uf. C’est un peu Hot, Mathéo l’a réalisé trop tard. C’est notre record, repas à 2,8€ pour 4.

3 réflexions sur « Bingmayong »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.