Bruny Island

Mardi 2 février

Nous quittons notre cottage bien cosy pour aller sur Bruny Island. Nous prenons les chemins de traverse pour longer les côtes et profiter des paysages toujours aussi agréables. Nos yeux sont attirés par des champs d’herbes blondes, des forêts de pins bleus, un océan démonté, des petites montagnes aux tâches noires avec ses vaches broutant inlassablement l’herbe fraîche, de nombreux moutons gris moucheté se confondant aux rocs dans les prairies… on se régale!

Vers midi, nous arrivons au ferry et nous le prenons pour atteindre l’île de Bruny. La traversée ne dure que 15 minutes. Nous voilà encore plus isolés du monde. Ici, plus de téléphone mobile, plus d’internet! La famille Leblanc autour du monde et hors du monde 😉

Au centre de l’île, nous traversons un isthme, étroite bande de terre entre deux mers. Et nous en profitons pour faire une petite leçon de vocabulaire et de géographie aux enfants. Effectivement, c’est toujours étonnant d’être entouré par l’océan. Nous cherchons un endroit pour nous loger. Après un premier essai dans un camping avec des cabines qui ne nous conviennent pas, nous traversons l’île pour une autre adresse. Le propriétaire n’est pas là et le système d’interphone appelant chez lui nous fait tomber sur un répondeur. Le cadre est sympa alors en attendant, nous pique-niquons sur place. C’est l’occasion de discuter avec une famille de français en vacances sur place. Ils habitent la Nouvelle-Calédonie et ce sont les grandes vacances pour eux.

De nouveau, nous essayons de joindre le proprio via l’interphone et bingo! Il y a un bungalow de libre pour nos 2 nuits. Nous négocions le prix de la nuitée car les prix sur l’île sont exorbitants. On lui donne notre numéro de CB et en retour, il nous indique le code pour entrer dans notre nouvelle maison. Et voilà, c’est simple non! Le proprio n’a même pas besoin d’être sur place…. Le cadre est charmant. Nous partageons un grand jardin avec les autres cottages et un petit plan d’eau où les canards barbotent. Mais ils viennent aussi sur notre terrasse quémander un peu de pain. Aussi, nous apercevons la mer depuis notre bungalow.

Nous ressortons en fin de journée pour aller sur l’isthme et profiter du point de vue surplombant le bout de terre entouré de mer. La lumière de fin journée est magnifique. Nous nous promenons sur la plage en espérant croiser quelques pingouins… En effet, le site est connu pour ses little pinguins qui sortent la nuit seulement. Nous n’en verrons donc pas. La mer est agitée. D’énormes vagues se déroulent sous nos yeux. Nous sommes quasiment seuls sur des kilomètres d’étendue de sable. Nous courons, jouons, sautons dans l’eau avec les enfants. C’est le défouloir! Mathéo tente l’expérience de la baignade avec son pantalon, pourquoi pas! L’eau est plutôt fraiche.

Nous rentrons au cottage pour préparer notre petit dîner qui s’annonce bien : T-Bone au BBQ, salade et un pinot noir de l’île…A table!

2 réflexions sur « Bruny Island »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *