De la pluie à 33°

Mardi 19 janvier

Nous avons prévu 3 jours à Cairns: un jour pour profiter de la ville, un autre pour faire de la plongée et le dernier pour se promener dans la forêt primaire de Daintree. Aujourd’hui, nous prenons notre temps et commençons par nous promener le long de l’océan et de l’esplanade. Des aires de jeux pour enfants sont aménagées : Filets, toiles d’araignées, balançoires, parcours, tyrolienne, mur d’escalade mais aussi petite rivière et de nombreux jeux d’eau. Le site est extrêmement bien conçu. Ombragé soit par de magnifiques arbres, soit par de belles tentures colorées. Les enfants sont protégés. Nous sentons d’ailleurs les parents très méfiants par rapport au soleil. Crème solaire et surtout T-Shirt anti UV pour les petits et pour les grands. C’est dans la culture des enfants et des ados australiens. Ils ont tous un T-Shirt anti UV sur la plage et à la piscine. Rares sont les torses nus. Les générations précédentes ont souffert des cancers de la peau. Nous avons remarqué qu’il y avait de nombreuses cliniques spécialisées dans ce domaine depuis notre arrivée dans le pays. Nous avons lu qu’une personne sur deux était touchée par un cancer de la peau! C’est énorme!

Nous continuons notre promenade le long de l’océan. Nous sommes amusés par les panneaux interdisant l’accès à l’océan. Ok pour les méduses mortelles, mais quid des crocodiles. Les panneaux sont là et nous n’irons pas vérifier par nous-même.

Nous arrivons au Lagon. Super bassin, énorme, situé en bordure d’océan, aménagé avec des fontaines et des jeux d’eau. Le site est vraiment beau. Les BBQ sont évidemment nombreux et à disposition. Aussi, tout est prévu pour les personnes handicapées. Nous sommes impressionnés par la qualité des aménagements.

Le temps est gris, il tombe quelques gouttes d’eau. Mais il fait 33 degrés. Alors, ce n’est pas désagréable et encore moins dans la piscine. L’eau est salée et très claire. Nous nous amusons bien…

Nous déjeunons rapidement et allons visiter le Cairns Regional Gallery, musée d’art de la ville. Nous souhaitons en apprendre un peu plus sur l’art aborigène. Malheureusement, pas de photos à partager avec vous. Elles sont interdites.

Nous y découvrons des Å“uvres d’art sur du papier de mûrier, avec de la pâte obtenue grâce aux racines de mangrove. Les artistes fabriquent eux-mêmes leurs pochoirs et les reproduisent sur les fibres. La technique est intéressante et le rendu aussi. Il y a même des habits fabriqués dans ce papier tissu épais et décorés avec des coquillages de toutes tailles et du tissu coloré. Les motifs sont géométriques et reprennent les symboles de l’art aborigène: la rivière, les cascades, l’homme, la femme, les pas de kangourous, le serpent…

A la fin de notre visite, nous passons dans la boutique du musée . Comme d’habitude, Stef achèterait tout le magasin… Mais nous ne devons pas oublier que nous voyageons légers…

Nous rentrons à l’hôtel et les enfants se mettent au boulot. Ils travaillent bien en ce moment. De plus, ils désirent apprendre l’anglais. Profitons-en! Emma absorbe tout ce qu’elle entend ou lit sur les panneaux, les affiches ou les prospectus… Et elle pose beaucoup de questions. C’est extra!

3 réflexions sur « De la pluie à 33° »

  1. Dur de voir l’océan sans pouvoir s’y baigner!

    Vous rejouez la pub tahiti douche sous la pluie? 😉

    M’enfin, je croyais que Stef était devenue super zen, non consumériste, retour aux vraies valeurs et tout et tout… ( 😉 ) et elle veut tout le magasin? Ce sont les soldes ici. :-))

  2. t’as du bol de voyager léger toi, si non tu pêterai le budget !!!

    allez on a qu’une vie après tout et heureusement la carte visa est là !!!!!!

  3. bravo à emma pour ses progrès fulgurants en anglais! continue!
    Steph, beau décolleté sur la photo!!!! vive l’australie!
    bises
    anne cé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.