Des cratères

Mercredi 17 mars

Nous nous réveillons tardivement et surtout bien reposés. Rien de tel qu’une bonne fatigue physique pour faire une bonne nuit! Mais les corps des parents ont souffert alors que les enfants ne ressentent aucune courbature. Ce n’est pas juste!

Nous prenons notre temps. Nous ne sommes pas pressés de bouger car aujourd’hui il fait bien gris et il pleut. Nous avons de la chance car depuis notre séjour en Nouvelle-Zélande, nous n’avons eu qu’une demi-journée de pluie et surtout que du grand beau temps depuis 10 jours! Nous partons vers le Nord en direction de Taupo et de son grand lac. Nous y faisons un stop pour lire nos mails car nous essayons de nous synchroniser avec une famille TourDuMondiste. Mais ce n’est vraiment pas évident avec peu de moyen de communication. Nous sommes déçus car nous étions hier soir à moins de 3km les uns des autres et cela fait 2 fois que nous nous croisons. Nous gardons espoir!

Ensuite, nous partons à la recherche de chaussures de montagne pour Emma. Elle grandit et ses Geox sont désormais trop petites. En définitif, nous trouvons une paire pour Mathéo et une pour Stéphanie.

En arrivant, près de Rotorua, nous nous arrêtons à Wai-O-Tapu Thermal Wonderland. Dès que nous commençons notre balade, nous tombons sous le charme de ce site géothermique. C’est extraordinaire. Nous découvrons des cratères, des piscines de boue bouillonnante, du souffre, du manganèse, des oxydes de fer, bref des roches de toutes les couleurs. Le plus impressionnant, c’est de voir des bulles, petites et grandes, sortir du sol, mais aussi du pétrole en surface, des roches qui crépitent et des fumerolles un peu partout.

Le clou de la visite c’est la Champagne Pool. Nous sommes face à un grand bassin fumant avec de l’eau verte et chaude, des petites bulles de dioxyde de carbone remontant à la surface, de la croute blanche tout autour du lac et le fond du lac orange. C’est magique! surréaliste!

Nous terminons par le Devil’s bath, cratère rempli d’ eau d’une couleur indéfinissable entre le jaune et le vert anis. Et plus c’est vert, plus il y a d’arsenic…

Enfin, nous continuons notre chemin jusqu’à Rotorua. Nous souhaitons faire du camping sauvage. Ce n’est pas évident de trouver une place ce soir. Nous tournons un peu et au final, nous nous installons dans la campagne sur un bord de route, isolés, près des champs. Nous avons une belle vue sur les collines, le lac de Rotorua en contre bas et le soleil couchant. Parfait pour un petit apéro en famille!

3 réflexions au sujet de « Des cratères »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *