Direction le Myanmar

Mercredi 28 octobre

Nous passons nos dernières heures en Thaïlande et nous nous préparons à découvrir un nouveau pays. Notre cinquième pays après la Chine, l’Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande. Nous sommes pressés et aussi un peu « inquiets » de découvrir le Myanmar. Comme tout nouveau pays pour nous, il va falloir vite trouver nos repères et ceux du Myanmar sont bien différents des autres pays d’Asie. Le premier point sera l’argent. Pas de carte bleue! A cause l’embargo des américains pas de retrait d’argent sur place. Il faut donc emporter son argent liquide avec soi pour toute la durée du séjour. Autrement, il faut quitter le pays et revenir : sympa non? Normalement, nous avons prévu suffisamment d’ Euros et de Dollars. Souvent, les seuls objets importants quand on voyage sont : un passeport et une carte bleue. Désormais, il nous faudra du liquide.

Nous quittons notre hôtel dans la matinée. Nous avons maintenant une certaine expérience du paquetage et de l’embarquement dans les avions. Seb aime bien arriver en avance, très en avance même. Mais; ce matin nous optimisons le timing. Après avoir installé les bagages dans le taxi, nous sommes obligés d’en trouver un autre car celui-ci refuse de mettre son compteur, malgré la demande de Stef avant de monter! Il fait déjà très chaud et se balader avec les sacs, c’est moyen. Nous nous enfournons dans un deuxième taxi, la clim à fond. Voilà que nous tombons dans un bon bouchon. Nous regardons l’heure, nous devrions être dans les temps. En fait, le feu est bloqué au rouge… Bizarre, au bout de 10 minutes d’immobilité, le taxi propose de prendre une bifurcation et d’éviter ce feu. Et là, les rues sont vides, ouff! Puis, un deuxième bon bouchon… Humm… Nous restons calmes. Finalement, tout va bien, nous arrivons à l’aéroport sans retard, juste un peu d’inquiétude. Check In, Enregistrement de bagages (Stef a pris 7 kg …. de livres), Sécurité, Achat de M&Ms (indispensable à l’aéroport surtout pour la survie de Stef) et embarquement.

Le vol est court et nous réglons nos montres avec un nouveau décalage de 30 minutes. C’est étonnant. Nous avons 5h30 de décalage avec la France. Nous arrivons à l’aéroport de Yangon, Le seul aéroport international. Il n’est pas bien grand et nous passons la douane sans aucun problème, juste quelques coups de tampons. Un douanier plaisante même avec Seb. Sympa!… Nous sommes assez vite accostés pour nous proposer un taxi, au prix habituel. Bizarre, même pas d’arnaque en vue. Évidemment, le prix est un peu élevé, mais pour sortir de l’aéroport nous n’avons pas le choix. 7$. Oui, ici le dollar est roi.

Nous nous dirigeons vers l’hôtel que nous avons repéré dans le Guide du Routard. Nous n’avons rien réservé. Nous avons bien mûri. Arriver dans un pays sans aucune réservation ne nous fait même plus peur, même en Birmanie. Quand nous repensons à l’épisode de l’arrivée en Malaise, cela nous fait sourire. Nous n’avons aucun stress désormais. Notre taxi traverse Yangon. Pas de clim ici et il fait 38°, c’est une vrai fournaise. On attend un sommet! C’est la première fois que nous voyons Mathéo suer, perler! C’est un signe… Nous arrivons à l’hôtel Eden Palace. Plutôt simple, assez basique mais suffisant. 19$ pour nous 3. Nous y restons qu’une nuit car nous prévoyons de décoller le lendemain pour aller au Lac Inle. D’ailleurs, c’est la première mission de Seb, qui repart avec le taxi pour trouver des billets d’avion et faire du change. Le taxi nous dit qu’il peut avoir les billets pour le lendemain et qu’il nous les apporte à l’hôtel. Humm, nous restons plutôt méfiants. Seb propose d’aller avec lui à l’agence pour récupérer le tout. Nous ne le connaissons absolument pas. Il est charmant, mais sait-on jamais…. Initialement, nous pensions aller dans une agence assez connue des français. Mais, le taxi m’annonce les bons prix, ceux que nous avions obtenu via les guides et via la famille Touze (tourdumondiste) qui a passé 4 semaines en Birmanie cet été. Du coup, au lieu de courir dans une autre agence, nous profitons des services du taxi. Les enfants et Stef restent « au chaud » à l’hôtel. Seb suit son inconnu, arrive dans le vieux centre et monte dans un ascenseur au 15e étage d’une tour. C’est assez irréaliste. En fait, une agence de voyage s’y trouve avec une vingtaine de personnes au téléphone. C’est le back office et nous comprenons mieux le fonctionnement. Super accueil, thé, clim. Les prix sont nickel 85$ pour Yangon Heho et un peu moins pour les enfants. En 10 minutes, c’est réglé. Seb en profite pour faire du change: 300$ soit 309000 kiats et donc 309 billets de 1000 et 15 centimètres d’épaisseur. Pas évident à caser dans le porte-monnaie, non? Chaque billet vaut environ 70 centimes d’Euros…

Le taxi ramène Seb à l’hôtel. Comme quoi, c’est simple l’Asie.

Il fait une chaleur écrasante dans la chambre. La clim ne marche pas. Le personnel nous a apportés un ventilateur, mais c’est plutôt hard. En fait, nous comprenons que l’électricité n’est pas suffisante pour que la clim se déclenche et qu’il faudra attendre la nuit… Hi hi hi. Et oui effectivement, elle se mettra en route difficilement vers 21h et s’arrêtera vers 7h. L’électricité n’est pas stable quand il y en a!

Nous sortons pour notre premier dîner au Myanmar. Nous repérons un restaurant dans le Lonely Planet. Nous avons les 2 guides : le routard et le lonely que nous avons acheté en Thaïlande. Cela nous permettra de comparer. Notre préférence est plutôt pour le routard. Nous avons du mal a trouver le restaurant qui est en fait fermé! (bon cela commence mal pour le Lonely edition 2009 😉

Du coup nous apercevons un établissement avec plein de locaux : Le Friendship restaurant. parfait!On nous apporte une carte sans prix et nous n’avons aucune échelle de grandeur. Nous en demandons une avec prix qu’on nous apporte sans problème. Nous essayons au hasard quelques plats. C’est très copieux, assez bon, pas très très fin, un peu gras. Mais sympa tout de même. Le personnel est au petit soin!

Pour rentrer à l’hôtel, nous décidons de prendre le taxi, car à l’aller, nous avons eu du mal à marcher : Trottoirs parfois inexistants, circulation rapide et aléatoire… La chambre est un peu plus fraîche, soit 30° … Douche froide et tenue légère pour tout le monde. Heureusement la clim se déclenchera pour une très bonne nuit au pays des rêves Birmans….

2 réflexions sur « Direction le Myanmar »

  1. J’ai adoré ce billet!!! Bravo à nos explorateurs préférés! J’espère qu’à votreretour vous allezpublier le guide Leblanc!! The White Guide! Histoire de surpasser le Lonely!!
    Bises à tous les 4. Anne cé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.