Direction Potosi

Mardi 8 juin

Pour changer, nous nous levons dans le froid. Les vitres sont gelées de l’intérieur! Bouhhhh!!! C’est un peu dur à la longue…

Ce matin, nous prenons notre bus pour Potosi avec tous les français de l’excursion de l’Uyuni. C’est sympa! Nous discutons quelques instants avec des locaux en attendant le bus. Pour le moment, nous trouvons les Boliviens bien plus sympathiques que les chiliens ou les argentins. Ils sont souriants et très ouverts à la discussion.

Nous partons pour sept heures de trajet en pleine journée. Cela passe relativement vite. Un peu de lecture, un peu de musique, quelques émissions france inter sur l’ipod ( 2000 ans d’histoire: et oui, nous nous cultivons un peu) et le tour est joué. Pour le déjeuner, nous nous arrêtons dans un boui boui où nous dévorons de délicieuses soupes et de bons plats locaux pour une somme modique. Puis, nous continuons notre chemin en admirant les paysages boliviens. En arrivant au terminal de Potosi, nous nous séparons des quatre français. Cyril et Robert descendent aussi à Potosi. Nous sommes un peu loin du centre ville. C’est pourquoi, nous acceptons d’aller visiter un hôtel qu’un gars nous présente et dont il nous fait la pub en montant dans un taxi. Parfois, nous pouvons tomber sur des hôtels plus agréables que dans les guides touristiques. Mais ce n’est pas le cas. Les chambres sont glauques, froides, peu lumineuses. Et puis, nous sommes un peu loin du centre comparé à une adresse que nous avions repérée. Alors, nous décidons de partir mais nous nous retrouvons enfermés dans l’hôtel. Ils ne veulent pas nous laisser partir sans avoir payé le taxi. Le gars qui nous avait débauché ne nous avait pas demandé de payer le taxi. Bref, c’est une arnaque. Le ton monte, les proprios s’énervent et Seb aussi. Stef a horreur de ce genre de situation. Elle décide donc de payer et de partir au plus vite…

Nous nous approchons du centre ville et nous nous installons à l’hôtel Turista, gamme supérieure mais nous en avons besoin. Les couvertures sont propres, l’eau chaude est disponible 24h/24, le chauffage se déclenchera pour la nuit et nous avons le wifi dans la chambre. Le paradis indeed!

Potosi est une très jolie ville. Petites ruelles pentues, jolies placettes, bâtiments coloniaux…

Mais elle se trouve à 4090 m, c’est la ville la plus haute du monde. Seb a un peu de mal avec l’altitude. Il est vite essoufflé!

Le soir, nous allons dîner au café restaurant Potocchi. Les tables sont nappées d’awayos colorés, quelques bougies sont disposées sur les tables et un petit poêle réchauffe l’atmosphère. Bref, Stef est immédiatement charmée par le lieu. Nous commandons notre repas lorsque nous voyons Cyril franchir le pas de la porte du resto. Trop drôle! Il vient donc s’installer à notre table. Nous passons une agréable soirée à nous raconter nos aventures. Nous avons fait pratiquement le même parcours tour du monde

Au milieu du repas, le couple d’écossais rencontrés à Salta au nord d’Argentine débarque dans le resto! Décidément, nous connaissons beaucoup de monde ce soir dans ce resto. C’est dingue!!! Le monde est petit… Vive les guides touristiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *