En Nouvelle Zélande

Mercredi 24 février

Nous mettons le réveil à 6h30 car notre avion est à 9h50. Réveil, douche, petit déjeuner rapide. Nous quittons l’auberge à 7h30. Nous nous dirigeons vers l’aéroport mais il faut faire le plein d’essence avant de rendre la voiture. Nous perdons du temps car le matin il n’est pas possible de traverser une route en tournant à droite afin de fluidifier la circulation. Il est déjà 8h et nous devons rendre la voiture. Seb n’avait que l’adresse de Hertz à l’aéroport domestique. Nous la rendons mais nous apprenons qu’il est aussi possible de la laisser à l’aéroport International. Cela nous arrange. Nous repartons et rendons la voiture vers 8h20. Nous nous dépêchons et arrivons au guichet d’enregistrement. Nous apprenons qu’il faut absolument un papier attestant notre départ de Nouvelle-Zélande pour le Visa. Seb court dans un cyber café, accède à ses mails, puis au site avec ses billets électroniques, imprime les 4 billets et recourt dans l’autre sens. Il est pratiquement 9h. Nous passons la douane et remplissons les 4 formulaires. Les passeports ont droit à un nouveau tampon. Ils commencent à bien se remplir. Nous passons ensuite la sécurité, traversons le duty free, énorme galerie marchande sur des centaines de mètres. L’embarquement est commencé, ouf! Nous arrivons à temps.

Nous décollons avec Air New Zealand, un Airbus A320 très confortable, avec beaucoup de place, des écrans tactiles et toute une gamme de programmes (Seb regardera des matchs de Rugby) et un équipage très sympa. D’ailleurs, le steward est français et nous sympathisons rapidement. Il s’occupe de la Business. Il viendra nous revoir en cours de vol pour discuter longuement avec nous et nous offrir du champagne. Le vol est rapide 3h et nous arrivons à 15 heures.

Nous avons finalement décidé de louer un camping-car pendant toute la durée de notre séjour en Nouvelle-Zélande. C’est une première pour la famille Leblanc. Clairement, cela ne nous aurait pas tenté en France. Mais ici, il paraît que c’est génial. Alors, pourquoi pas…

Un mini bus nous récupère à l’aéroport et nous accompagne jusqu’au parking des camping-cars. Nous avons droit à un briefing et une visite guidée de notre nouvelle demeure. Conduite, gaz, électricité, eau, vidange eaux usées, remplissage, entretien. C’est beaucoup d’informations mais c’est assez simple. D’ailleurs, notre jeune hôtesse nous avoue qu’elle y arrive, alors tout le monde doit y arriver. Nous récupérons notre camion car c’est plutôt gros: 3m de haut et 6m de long. Et c’est parti pour de nouvelles aventures avec de nouveau la conduite à gauche, devenue complètement naturelle pour Seb. Il ne reste plus qu’à s’habituer à passer les vitesses avec la main gauche.

Nous nous dirigeons directement au camping de la ville pour réserver notre site pour la nuit. Puis, nous repartons aussitôt faire les courses au gros supermarché du coin. Nous trouvons une belle place pour notre gros véhicule. C’est la première fois, en plus de 6 mois, que nous pouvons nous lâcher sur les courses. De véritables courses alimentaires. Nous faisons le plein et la carte bleue chauffe un coup. Il ne reste plus qu’à retourner au camping et tout ranger : nos affaires et les courses. Nous nous réjouissons d’aménager notre nouvel habitat pour le mois à venir. Quel confort! Nous avons une nouvelle maison sur roues!

Une réflexion sur « En Nouvelle Zélande »

  1. Après avoir conduit un Scenic pendant si longtemps, Seb aura aucun mal a conduire votre Camping Car 🙂 On veut voir des photos !!!

    Bises
    Marco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.