Encore des Pagodes

Mardi 10 novembre

Deuxième journée de visite des temples, pagodes et stûpas avec notre carriole. ShoSho nous attend devant l’hôtel. Il semble avoir retrouvé le sourire.  Nous traversons notre village Nuang oo. C’est l’occasion pour nous de le découvrir: petites échoppes avec devanture en bois, effervescence autour du marché de fruits et légumes, vélos, mobylettes et carrioles se partagent la route en soulevant parfois de jolis nuages de poussière. Le soleil cogne. Il semble faire plus chaud qu’hier.

Arrivés près d’une pagode ou d’un temple, nous nous arrêtons parfois quelques minutes seulement. Juste le temps d’en faire le tour et nous remontons aussitôt dans la carriole. Nous devenons exigeants.

  Il y en a tellement… Mais nous remarquons qu’elles sont toutes différentes, parfois à quelques détails près. Nous faisons preuve d’observation. Et nous commençons à les comparer, les différencier et les apprécier différemment.

Nous avons chacun nos préférences… L’ensemble reste exceptionnel!

Vu du ciel, le spectacle doit être grandiose. D’ailleurs des vols en montgolfières sont proposés au lever du jour ou au coucher du soleil pour la modique somme de 275 $ par personne. ; ) Évidemment, à quatre, c’est impensable! Quoique Seb s’est toutefois posé la question…

Lors de nos visites, nous croisons à plusieurs reprises notre petit groupe de français très sympa. A croire que nous nous suivons. Même pas! Eux, ont choisi l’option vélo. Sous le cagnard, nous les plaignons un peu.

D’ailleurs, nous plaisantons souvent  avec eux lorsque nous les voyons arriver sur le site, dégoulinant de sueur. Mais, ils semblent faire une pause déjeuner assez longue afin de profiter d’un peu d’ombre.

Ils sont marrants, plein d’entrain. D’ailleurs, ils étaient 5 au départ. Un français qu’ils ont rencontré à l’hôtel s’est greffé au groupe à Bagan. Comme ils parlent facilement aux autres, le contact est facile. Ce qui n’est pas le cas de tous les touristes que nous croisons. Quand on dit que le voyage facilitent les rencontres, faut-il encore en avoir envie… Certains ne sont pas très engageants voire peu souriants. Avec eux, nous passons d’agréables moments. Nos chemins se sont croisés très régulièrement tout au long de la journée. C’est toujours étonnant ces rencontres d’un jour. On s’attache presque aux personnes alors que nous ne les connaissons pas vraiment.

C’est peut-être parce que nous avons un point en commun: la chance de découvrir ces paysages incroyables.

C’est certainement ce qui resserre les liens le temps d’une visite…

Nous nous régalons chaque fois que le soleil se couche. Le ciel se dégrade dans les tons  bleu, jaune, rose. Les couleurs sont intenses. Stef ne se lasse pas de ces moments uniques et totalement magiques.

5 réflexions au sujet de « Encore des Pagodes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *