Et après le TdM

Le mois d’août

Écrire, c’est mûrir les idées, livrer ses impressions. Nous sommes rentrés il y a maintenant presque quatre mois et le besoin d’écrire à nouveau revient peu à peu. C’est seulement aujourd’hui, que je peux prendre un peu de recul sur notre retour.

Le mois d’août: que du bonheur! La joie de retrouver les siens, apprécier un peu de confort, trouver chacun son espace… Un mois à se réapproprier les lieux, à se laisser vivre, à profiter de chaque moment. Une légèreté sans pareil. Puis, ce sont les jours qui défilent et la rentrée qui approche… Les enfants vont-ils passer leur examen pour contrôler leurs connaissances? La visite médicale de l’Education Nationale me permettra -t-elle de retravailler à la rentrée? Aurais-je un peu plus de perspective quant à ma réintégration professionnelle?

Du stress pour rien! L’Education Nationale a complètement oublié la famille Leblanc! Pas d’examen pour les enfants malgré la relance de notre côté! Ouh ouh! on est revenus… Pas de visite médicale qui devait soi-disant être obligatoire pour réintégrer l’Education Nationale et aucune nouvelle du service brigade (remplacement) pour un éventuel poste à la rentrée.

C’est le flou artistique!

Mais tout s’accélère les derniers jours du mois d’août lorsque je suis appelée et envoyée à Epinay sous Sénart pour un remplacement en classe de CE1 en ZEP. Incroyable! Me revoilà dans un circuit, dans des fichiers… Pas de concertation, pas de discussion… J’obéis comme un gentil petit soldat, un pion que l’on déplace et à qui on retrouve une place. Je prends connaissance de mes nouvelles fonctions. Et là, il n’y a pas le choix, il va falloir faire preuve d’efficacité. J’ai tout à construire et je ne peux compter que par moi-même…

4 réflexions sur « Et après le TdM »

  1. Ah super, j’attendais ton retour Stéph !
    L’écriture et la tenue d’un ptit journal de bord, je dis qu’il n’y a que ça de vrai pour plus tard, pour après, pour se souvenir, pour nous, pour nos enfants, nos amis, etc…
    Et puis ça permet de savoir où on en est!
    Surtout que au final, après des débuts dans le feu de l’action et du stress et un mois de septembre super intense, tu sembles avoir retrouvé ton rythme et le plaisir de « dérouler » le travail que tu aimes.
    Reste à savoir de nouveau se préparer au futur proche et ta future nouvelle classe, mais ça c’est plutôt pour janvier non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.