Freycinet Park

Samedi 6 février

 Ce matin, le soleil est de retour! Nous allons profiter des paysages côtiers avec les falaises de grès rose, les rochers tachetés de mousse orange et les trous d’eau crachant de l’eau salée avec puissance… C’est un bon moment revigorant! Ici, les températures matinales sont fraîches. Au lever du lit, il fait 16°. Nous sommes loin des 34° d’Alice Springs dès 9 heures du matin…

Nous partons nous balader dans le parc national de la péninsule de Freycinet.

Nous emportons le pique-nique et l’eau avec nous afin de nous laisser toute la liberté de rester un peu plus longtemps sur la magnifique plage de Wineglass bay. La balade offre de jolis panoramas sur les roches rose, les bruyères blanches et les pins jalonnant notre chemin. Nous croisons quelques wallabies que nous trouvons beaucoup moins farouches que dans la campagne tasmanienne. Nous les approchons de très près… Nous pouvons même les caresser.

Nous arrivons au point de vue sur la baie après une bonne heure de marche. C’est magnifique! Mais nous ne nous arrêtons pas là. Nous souhaitons approcher la magnifique plage de sable blanc de Wineglass bay. En chemin, nous croisons des randonneurs remontant de la plage. Ils nous disent avoir vu des dauphins en mer. Nous avons un peu de mal à les croire. Alors, nous croisons l’information et questionnons d’autres marcheurs au sujet des fameux dauphins depuis la plage. Ils nous disent que le spectacle est vraiment beau à voir. Nous courons presque sur les sentiers de la balade. Nous sommes tous impatients de voir cette jolie danse. Nous arrivons sur la plage et regardons au loin dans la mer. Rien à l’horizon! La mer est magnifique! certes! Vert émeraude! Le sable est blanc mais assez grossier. Au moins, il ne colle pas à la peau. Nous nous écartons des promeneurs et allons nous installer au milieu de la baie dans un coin tranquille.  Seb et Mathéo vont goûter à l’eau. Elle est glaciale. Mathéo se roule dans les vagues un peu malgré lui. Seb n’est pas très téméraire aujourd’hui. Il est assez refroidi. Si l’eau fait 16°, c’est bien le grand maximum. Impossible de tremper un orteil pour Stef. Et pour Emma n’en parlons pas…

Nous pique-niquons face aux vagues déferlantes quand soudain quelques ailerons noirs ondulent dans l’eau. Les dauphins sont bel et bien là! Nous sommes aux anges. C’est incroyable! Nous les suivons du regard. Ils nagent juste en face de nous. C’est grandiose! Rapidement, ils partent vers la droite et s’éloignent un peu plus …

Nous espérons les voir à nouveau lorsqu’ils feront le chemin dans l’autre sens.

C’est ce qui se passe mais d’un peu plus loin. Nous quittons la plage et continuons la balade en nous dirigeant vers un isthme. En chemin, nous apercevons un lagon avec deux cygnes noirs majestueux aux becs rouges et trois poussins à leurs côtés. Le cadre est magnifique! Un panaché de bleu, vert et marron glacé…

Puis, nous atteignons une deuxième plage, Bizzards Beach. Elle n’a rien à envier à celle de Wineglass. En effet, l’eau est transparente et le sable bien plus fin et plus doux que la précédente. Cette fois, Seb, Mathéo et Emma tentent la baignade. L’eau semble moins froide car la plage est abritée. Ils ne vont pas y rester très longtemps. Ce sera une bonne baignade raffermissante. Ce n’est pas le tout mais il nous reste un bon bout de chemin… Encore deux heures de balade. Les enfants commencent un peu à râler. Ils ramassent quelques coquillages violets avant d’attaquer le dernier tronçon. Le trajet paraît long même si les paysages sont grandioses. Nous sommes sur des chemins côtiers. A droite, la montagne et à gauche la mer. C’est vraiment splendide! Mais il est presque 17h et nous nous promenons depuis 11h ce matin… Nous croisons des français qui viennent du parking. Ils ont mis 1H20 pour arriver jusqu’ici. Il nous reste alors un bon bout de chemin…

Heureusement que la vue est belle car tout le monde commence à s’essouffler.

Nous rentrons bien fatigués. La bonne nouvelle, c’est que nous ne travaillerons pas en fin de journée… Stef ne peut pas leur faire ce sale coup, non?

Une réflexion sur « Freycinet Park »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.