Hutongs

Mercredi 19 août

Au réveil, il pleut, il pleut, il pleut. Qu’allons nous faire aujourd’hui? Nous décidons de rester à l’hôtel et de faire travailler les enfants. Puis, nous allons manger à Mao Er Hutong : notre cantine préférée. Nous testons tout et n’importe quoi. On se lâche souvent et ça passe.

Là,  nous commandons des « preserved eggs with Garlic ». Le plat est posé sur la table et nous éclatons de rire ou d’effrois, nous ne savons plus. Bref, nous regardons la serveuse avec un grand sourire mais avec un signe négatif de la tête. Nous testons le gros plat style BÅ“uf bourguignon. C’est un peu trop épicé pour Stef, Seb se régale. Nous préférons généralement prendre plusieurs petits plats qu’un seul plus gros car nous aimons picorer. Nous allons nous balader près des tours des cloches et des tambours. Nous n’avons pas le courage de les visiter en cette heure de digestion et avec la chaleur accablante après la pluie du matin. Nous allons à l’hôtel pour une bonne sieste, les enfants jouent à la DS.

En fin d’après-midi, nous allons nous promener près des lacs en passant par un quartier de Hutongs que nous ne connaissions pas. Les gens vivent avec rien. Leur maison est insalubre. C’est sale. Nous croisons un fleuriste, c’est une première. L’homme fait des bouquets dans des paniers qu’il va livrer ensuite. Puis nous nous arrêtons près d’une famille de joueurs de domino chinois sur une table top moderne. Elle avale les dominos quand la partie est finie. Elle fait ressortir un autre jeu de dominos par les fentes. Ils sont alignés près à être joués. C’est hyper moderne!

De nombreux Hutongs sont en train d’être rénovés et nettoyés. Les travaux dans les ruelles sont fréquents et avancent à grand pas : refontes des canalisations, passages des câbles, et revêtement des sols de qualité. Il est clair que c’est mieux après. Le hutong rénové est plus agréable pour circuler mais cela reste un cache misère car derrière les portes et les couloirs menant aux baraques, rien ne change. Mais pour les touristes circulant en groupe et en Rickshaw (sorte de Vélo avec fauteuil pour 2 ou 3 à l’arrière)  tout semblera parfait.

Nous sentons clairement beaucoup d’efforts à Pékin pour rendre la ville propre même après les JO. Beaucoup de personnels pour ramasser les papiers, vider les poubelles, nettoyer les routes, arroser les parterres fleuris, beaucoup d’espaces fleuris qui sont taillés et entretenus avec soin et très fréquemment. Nous parlons bien de Pékin. A Xi’An c’était un cran en dessous.

Nous sommes allés prendre l’apéro sur la terrasse installée sur le toit d’un resto avec vue sur le lac. Cadre très agréable jusqu’à l’arrivée des mosquitos qui ont commencé à nous attaquer à la nuit tombante. Alors, nous sommes allés à l’intérieur du resto pour le dîner et nous avons profité du cadre charmant.

Nous sommes rentrés à pied. Nous marchons beaucoup, vraiment beaucoup. Pékin, c’est grand et nous aimons nous  y promener au hasard. Par chance, nous sommes tombés sur une famille, un groupe, qui tour à tour racontait une histoire chantée, un long poème accompagné de deux instruments dans les mains qui marquaient le rythme et illustraient les scènes, un genre de castagnettes. Un très bon moment inter générationnel qui manque à notre culture. Nous n’avons plus ce genre de transmission, de partage dans nos familles. Le grand-père apprend à ses petits-enfants la diction de textes, la théatralisation de poèmes. Nous sommes dans la rue en bordure du lac, sous un réverbère, avec une trentaine de chinois profitant du « spectacle ». Soirée frissons et émotions…

2 réflexions sur « Hutongs »

  1. j’ai découvert votre blog il y a une semaine, ça donne envie…
    surfant pas mal sur d’autres sites, celui-ci est vraiment bien fait, félicitations!
    C’est quoi exactement ces « preserved egg »? effectivement ça pas l’air très appétissant et encore on n’a pas l’odeur…
    Bonne continuation

  2. les preserved egg c’est des oeufs de cent ans (le vrai nom disons^^) Ce sont des oeufs de canne la plupart du temps qui ont été gardés sous terre et qui « pourissent ». (entre guillemets car ils se mangent^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *