Intégrés à Valparaiso

Mardi 20 avril

Il fait gris et donc un peu plus frais. Nous remettons les pulls. Aujourd’hui, personne n’a envie de bouger. Alors, nous restons tranquillement à l’hôtel. Seb bouquine et les enfants construisent une cabane dans la chambre. C’est sympa! Mathéo a dégoté quelques jeux en bois: cubes, voitures, rails etc… Ils s’adaptent à ce qu’il trouve et s’amuse plutôt bien. Stef passe plus d’une heure sur Skype avec ses amies. Elle s’émerveille toujours autant de voir et d’entendre les amis malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent. C’est magique!

Nous déjeunons chez « le petit Filou de Montpellier ». Le proprio nous accueille chaleureusement. Il vient discuter avec nous même si le resto se remplit rapidement! Il est sympa. Il nous offre même le 4ème dessert à la fin du repas (les enfants se partageant un menu).

Après six jours passés à Valparaiso, nous avons presque l’impression de vivre dans le quartier.

Nous partons de nouveau à la recherche de livres pour enfants en français. Mais en vain!

Stef décide donc d’emmener les enfants à la bibliothèque du coin. Il faut sonner pour y entrer. Ici, c’est le désert de Gobi. Une seule maman est présente avec ses deux filles. On a l’impression d’être dans une vieille école de France. Le parquet craque, des bacs remplis de livres sont à disposition des enfants. Stef reconnaît un certain nombre d’auteurs qu’elle a l’habitude de lire en France. Beaucoup de livres sont traduits en espagnol. Il s’agit de donations. Ainsi, les livres sont réécrits en espagnol sur une petite bande de papier blanc collé recouvrant le texte initial. Stef se régale. Elle lit des livres d’ Anthony Brown en espagnol et d’autres auteurs de la littérature de jeunesse. Les enfants ont aussi plaisir à feuilleter les bouquins. Dans une pièce en enfilade, des jeux sont à disposition. Emma et Mathéo s’amusent avec quelques puzzles.

Nous passons une agréable après-midi. Elle ressemble un peu à ce que nous faisons en France.

Nous rentrons à l’hôtel, travaillons et dînons sur place. Là, nous faisons la connaissance d’un couple de français faisant le tour du monde dans l’autre sens. C’est ici que nos chemins se croisent autour d’un repas où les discussions sont intéressantes. Nous passons une agréable soirée en leur compagnie. Puis, Stef discute un bon bout de temps avec une allemande assez rigolotte complètement perdue dans la langue, se mélangeant les pinceaux entre le français, l’anglais et l’espagnol. Un gros fouillis dans sa tête. Mais en final, Stef et elle parlent en espagnol afin de progresser ensemble. Extra!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *