Koala, Kangourou, et art Aborigène

Lundi 11 janvier

Ce matin, nous allons visiter Lone Pine Koala Sanctuary. Ce joli parc animalier se trouve au bord de la Brisbane River. Nous rendons visite aux nombreux Koalas perchés dans les arbres. Ce sont de vraies peluches grises semi vivantes. En effet, ils sont à moitié endormis dans les branches des eucalyptus. Craquants! Nous avons vraiment envie de les caresser. Puis, nous allons donner à manger aux kangourous en liberté dans le parc. Ils ne sont pas farouches. Ils se laissent facilement approcher. Nous sommes impressionnés par la longueur de leurs pattes arrière par rapport à celles de devant. De vraies pattes équerres. Certains font la toilette de leur poche. C’est marrant à voir.

Nous croisons quelques émeus au regard hautain et dans leur enclos, des dingos: chiens sauvages, des démons de Tasmanie avec leurs dents aiguisés, des crocos d’eau douce, des lézards, des serpents, des wombats et de magnifiques perroquets colorés. Nous faisons quelques photos des différents compagnons rencontrés pendant notre balade. Les enfants, à leur tour, se font prendre en photo avec leur peluche préférée dans les bras.

Emma a beaucoup pris sur elle pour porter le koala. Elle n’était pas très rassurée quand elle a vu les longues griffes de la bestiole… La morsure du singe en Indonésie n’est pas encore assez loin pour qu’elle retrouve une certaine sérénité lorsqu’elle approche les animaux.

Mais, Emma et Mathéo ont désormais un bon souvenir en poche…

A l’heure du déjeuner, nous allons au Mt Coot-Tha Reserve où bush et espaces verts composent cette immense réserve. Nous admirons le point panoramique offrant de jolies vues sur la région.

Nous nous enfonçons dans le bush et trouvons un rocher pour pique-niquer.

Nous prenons l’Aboriginal Art Trail qui passe par sept sites où nous découvrons des œuvres d’artistes aborigènes de la région. Agencement de pierres au sol représentant un serpent, peintures sur l’écorce, pochoirs sur la roche… Ces œuvres d’art nous font penser au Land Art.

Nous reprenons le chemin du retour sous la chaleur en ayant qu’une idée en tête, se rafraîchir dans la piscine. Nous dînons à l’hôtel n’ayant pas le courage de ressortir.

Une réflexion au sujet de « Koala, Kangourou, et art Aborigène »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *