La GRANDE Muraille

Dimanche 9 aout :

C est dimanche donc repos. Après ce démarrage du Tour du Monde sur les chapeaux de roues, nous décidons d’être plus calme pour ce Dimanche. Suite au samedi avec tous les pékinois sortant dans les parcs pour le pic nique, nous préférons vivre légèrement en décalé. Réveil tardif, Petit dej dans la chambre, relax. Nous sortons en fin de matinée pour visiter une rue principale a cote de notre hôtel avec plein de boutiques (Les filles aiment). Nous faisons du lèche vitrine mais sans réel budget, ni besoin, ni véritable envie. Juste de la curiosité. La contrainte sac a doc est présente a notre esprit.

Nous bifurquons ensuite dans les Hutongs, au hasard. Nous tombons sur des culs de sac ou la vraie vie chinoise a lieu. Ménage, lessive, coiffage, jeux, bricolage, jardinage, repas, repos , a l essentiel de la vie se fait dans la rue. Nous n’apercevons qu’un bout de l’activité ne pouvant franchir les portes mais nous laissons cours a notre imagination en voyant les entrées. Pour nous, l’entrée en contact avec les chinois se fait par un Nihao (ie Bonjour) franc et collégial, enfants compris. De suite, la relation est plus facile. Les enfants sont l’attraction et facilitent énormément l’approche. Ensuite, nous  mimons, sortons 2-3 mots de chinois, d’anglais, on se débrouille. On se régale… De grands sourires et tout devient si simple.
A ce jour, nous « maitrisons » le Bonjour, merci, au revoir, les chiffres jusqu’à 10 et les dizaines, riz, eau, thé, l’addition. Très très peu de chinois parlent anglais. Mais le lexique du Guide ainsi que le petit livre « gepalemo » du routard (merci  les Paulin pour le cadeau) suffisent pour s’en sortir. Et si vraiment on cherche, nous trouvons de jeunes chinois qui s’en sortent avec l’anglais.

Le midi, nous nous essayons a une nouvelle formule de resto : tu paies une carte (10€ dans notre cas) et après tu passes de stand en stand avec ton plateau familial.  Le début fut ardu pour comprendre :

  1. le fonctionnement de la carte
  2. trouver le plateau
  3. trouver et choisir ses plats
  4. trouver une table libre
  5. trouver les baguettes et assiettes

Bref un grand moment, digne d’ une sortie labyrinthe. Excellent! Nous avons gout?aux fameuses crevettes revenues au Poivre du Shishuan. Excellentissime et supra relevé évidemment mais top goutu.
Nous avons fait quelques films que nous essayons de poster sur Flickr avec les photos. Faites-y un tour!
Vers la fin du repas, une averse, que dis-je une pluie intense, que dis-je des megavachequipissent… Bref nous restons dans le restaurant a l’abri, quoique, l’eau dégouline de partout en interne aussi, les seaux débarquent, les serpillères s’activent de partout. Un vrai spectacle! Les toilettes sont ainsi auto nettoyées: c’est très efficace.

L’avantage des pluies ici, c’est qu’elles ne durent pas. 10 a 15 min et basta! Ensuite nous mesurons les dégâts. Après l’épisode, je nage dans la Cite Interdite, nous barbotons dans les Rues de Pekin. De l’eau a mi mollet. Oui vaut mieux éviter les tennis ou les chaussures de ville ici. La promenade digestive est alors rigolote.

Retour au bercail pour le repos dominical, enfin pour le papa. Car la Maman fait travailler les enfants. Et oui même le dimanche. Cela mérite une récompense avec un Monopoly ou les enfants gagnent haut la main pendant que les parents se font la guerre 😉 Oui Oui nous avons notre Monopoly, non pas le Deluxe mesurant 1 m de large et les pions en argent massif. Le riquiqui tout ptit mais qui se joue pareil. Cote jeu, nous sommes equipes… ET tous les jours, en fin de journée, nous avons droit a: Papa, Maman, on fait un jeu?

Le soir, sortie dans les hutongs cette fois ?la recherche d un nouveau resto. On ne se lasse pas de ces petites ruelles ou la vraie vie est la! Mais recherche infructueuse. Nous n’avons pas trouve le resto. Cependant, la promenade fut bonne! Alors, nous retournons dans notre toute petite cantine si bruyante, si vivante , mais si bonne et surtout si peu chère. 4,7 euros pour un repas copieux pour 4 avec la bière chinoise ! Voilà une adresse comme on les aime.

Lundi 10 aout

Le lundi 10 aout n’est pas un jour comme les autres car DIRECTIONNNN la GRANNDE MURAILLLLLLLLLLE!!!
Nous avons organis?notre sortie la veille pour ce lundi. Déjà, nous sommes ravis de la facilité pour le faire. La toute petite agence de l’hôtel bien sympa, s ‘occupe de nous trouver un taxi pour la journee. La visite est en gros accessible en 3 points autour de Pékin :

  1. Badalin a 80 km de Pékin est LE gros site touristique, le plus proche, le plus aménagé, le plus rénové, le plus connu, avec le cinoche, et tout et tout : Donc le plus bonde de monde.
  2. Mutianyu a 100 km de Pékin, est le 2eme site plus fréquenté, un peu moins rénové avec certainement un peu moins de monde
  3. Simatai: a 140km de Pékin : ben voila il est loin et donc ca calme les ardeurs des touristes. Il est un peu rénové,

Notre choix est plutôt Simatai : Petite nego pour le taxi 50 euros pour Baladin, 70 euros pour Simatai, on tombe d’accord a 60. La version voiture avec chauffeur, est la version « luxe » de l’organisation car il nous prend a l’heure indiquée a l’hôtel, il a la clim, nous sommes tranquilles en famille, le chauffeur nous attend sur le parking, et on repart quand on veut. Bon évidemment 60 euros cela fait cher par rapport au budget, mais bon…
Il est aussi possible de passer par une agence et partir en minibus en groupe (ils roulent plutôt n’importe comment), ou de prendre les bus locaux pour les vrais routards pur et dur ;-)!
Nous sommes très contents de notre choix.

Départ a 9 h du mat et nous voila partis pour 3 heures de route. Nous sommes arrives dans la montagne en passant par de magnifiques champs de fleurs violettes (purple paradise) et orange.
On aperçoit au loin les tours de guet. C’est impressionnant! Achat de billets pour la montée en téléphérique. Puis une montée de 20-25 min a pied. Il fait chaud, il fait beau. Top condition.
Nous sommes évente par une chinoise et son éventail tous les 50 m. Elle semble très intéressée. Que souhaite-t-elle nous vendre a l’arrivée, en haut des marches? Nous atteignons la grande muraille! Nous y voil? C’est magique! Nous prenons le chemin sur la droite. D’après le guide, c’est plus sauvage. C’est grandiose. Il n’y a personne, c’est incroyable. On passe d’une tour de guet a une autre plus ou moins difficilement. Certaines marches sont ardues. Nous pique-niquons dans une des tours, a l’abri du soleil. Nous mitraillons les paysages. Nous sommes allés au plus loin de la muraille. Ensuite, c’est un mur! Impossible de poursuivre. Nous revenons alors sur nos pas pour attaquer la partie de gauche. La balade est moins belle. Et les marches dans la descente nous coupent les jambes. Ne pouvant mesurer la difficulté de la balade d’en bas, nous avions pris un billet aller retour en téléphérique. Mais nous préférons redescendre la muraille par les petits chemins, dans la nature…
Nous longeons un petit lac. C’est très joli et il fait toujours aussi chaud. Nous créons à ce moment la un cri de guerre rien qu’a nous pour nous motiver dans l’effort!!!

Ce qui donne: Famille Leblanc , famille de battants, famille Leblanc toujours contents. Un grand moment de bonheur a quatre!
Les enfants ont très très bien marche. A l’arrivée, nous nous aspergeons d’eau, nous achetons une grande bouteille d’eau glacée. Le taxi nous attend a l’ombre. Des sucettes Chupa chups aussi!
ET c’est parti mon kiki pour 3 heures de route dans l’autre sens…Les enfants sont cuits, ils s’endorment dans la voiture.
Une bonne douche à l’hôtel est appréciée par tout le monde! Les leblanc schmoutemoutent…
Le soir, nous nous offrons un très bon repas dans un restaurant indien: le Raj dans une Shiheyuan, demeure traditionnelle chinoise. Maison en bois au decor des mille et une nuit. Énormes abats-jours a franges, dans les tons jaune et bordeaux, paravents en bois sculpte qui cloisonnent chaque espace, nombreux cousins et voiles. Une superbe deco!!!
Puis nous repérons notre prochain hôtel à Pékin lorsque nous reviendrons de Xian. Hôtel plus simple, moins cher, mais avec INTERNET gratos!!! Grand luxe…

7 réflexions au sujet de « La GRANDE Muraille »

  1. Coucou ; On suit votre aventure régulièrement .
    La grande muraille devait etre magnifique . Tres belles photos .
    Bisoux .

  2. TipTop les vidéos. Entre les photos et les textes on y était déjà, avec la vidéo c’est vraiment de la procuration. « et les voitures papa dans l’eau comment elles font ? » Un vrai Papa pédagogue : « elles roulent , enfin elles essayent ! »
    Allez bonne journée, semaine, et à bientôt sur la toile.

  3. je me repete… ca donne envie ! faut vraiment qu’on y aille faire un tour tant qu’on est dans le coin…
    Bien rigole avec votre cri de ralliement pour se motiver, je crois que c’est important car a mon avis, ca va vous servir plus d’une fois !
    Bravo aux loulous pour leur courage et leur tenacite dans la marche, je suis epatee 🙂
    Vais de ce pas aller mater les photos de ce beau moment 🙂

  4. Quand on « schmoutemoute », c’est facile on prend une douche. Mais le linge ? A l’huile de coude dans le lavabo, service blanchisserie à l’hôtel ou opération je cherche une laverie ?
    Bises a vous quatre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *