La Jungle de Nuit

Jeudi 24 septembre 2009:

Happy birthday to Isabelle

Réveil 6h45. Départ en bus à 7h45 pour la jungle Taman Negara. Un gros bus climatisé, tout confort nous emmène à Jerantut pour le déjeuner. Nous traversons de somptueux paysages. Véritable écrin de verdure : palmiers à huile, cocotiers de toutes tailles et montagnes verdoyantes. Le trajet se passe très bien. Il nous paraît très court par rapport aux 10h de bus pour traverser l’Indonésie. Stef écoute son iPod et contemple les paysages. Tout va bien. Les enfants font gentiment la sieste. Nous arrivons dans la ville avant de prendre un bateau. Là, nous renseignons quelques informations administratives et écoutons le programme pour les 2 prochains jours. Déjeuner sans intérêt, et nous reprenons un petit bus pour aller à l’embarcadère. Nous montons à bord d’un très long bateau en bois. Nos bagages sont entassés à l’avant et débordent. Petite prière rapide. Nous sommes assis sur le fond du bateau, pratiquement à la surface de l’eau. Et c’est parti pour découvrir le plus grand parc national de Malaisie couvrant 4343 km². Nous remontons la rivière Sungaï Tembelin sur 60km soit 3 heures de navigation. Nous apercevons des pêcheurs près des berges, mais aussi des buffles d’eau qui se rafraîchissent ou qui se prélassent dans le fleuve couleur cacao. Du fleuve tout paraît hors norme: de très hauts arbres, une immense forêt impénétrable, quelque maisons sur pilotis. Nous voguons sur un fleuve avec un peu de courant à certains endroits. Des enfants courent après les buffles… Certains se baignent dans le fleuve cuivré. Nous arrivons au débarcadère de Kuala Tahan. Nous récupérons nos lourds bagages et partons à la recherche de notre bungalow réservé pour 2 nuits. Nous nous installons dans notre nouvelle maison, pièce unique avec des lits superposés, une table et un étendoir. Un WC et une pomme de douche à coté. Bref, c’est très sommaire comme confort. Mais cela nous convient parfaitement. Ce n’est pas le confort que nous recherchons dans la jungle, bien au contraire. Il est 17h, encore une bonne journée de transport que la famille digère bien.

Vers 19h30, nous avons rendez vous avec notre guide. Nous dînons et regardons une vidéo sur la réserve naturelle de Taman Negara. Puis, nous nous enfonçons dans la jungle de nuit. Une balade d’une heure trente est prévue. Nous avons sorti les produits anti-moustiques ainsi que la lampe frontale et la lampe dynamo. C’est très excitant!

La nuit, ce sont tous les bruits de la nature qui ressortent. Nous marchons sur des marches en bois un peu surélevées avec en fond sonore un sifflement permanent. Le guide nous montre un certain nombre de bestioles. Il a l’habitude et l’œil de lynx. Sous une feuille, nous observons un petit oiseau coloré qui se réveille tout doucement. Avec sa lampe torche assez puissante, il longe les arbres et regarde sur les troncs, dans les trous, sur les feuilles. Un énorme mille-pattes brun apparaît : il est venimeux. Dans un trou, des pinces noires comme celles d’un crabe ressortent. C’est Seb qui découvre le spécimen. Il s’agit d’un énorme scorpion. Le guide le titille avec une brindille qu’il agrippe. C’est rapide, puissant… Quelques mètres plus loin, une araignée noire plutôt grosse tisse tranquillement sa toile. Soudainement, le guide pousse un cri! Un serpent vient de tomber d’un arbre, juste sur sa main. Nous le regardons s’éloigner, le serpent jaune paille est très fin mais très long. Brrrrr! Puis nous rencontrons de nombreuses mantes religieuses qui s’accouplent. Elles peuvent rester ainsi pendant 2 semaines. Le mâle est plus petit que la femelle. Un autre scorpion montre ses pinces à la sortie d’un trou.

Quelques champignons phosphorescents jalonnent notre chemin. Nous faisons la nuit noire pour apprécier. Deux gros papillons, plus larges que nos mains, volent au-dessus de nos têtes. La nuit, la jungle s’anime d’une autre manière que le jour. Le guide nous montre une petite baguette de bois dans sa main. Nous la touchons. En fait, c’est un insecte qui ressemble étrangement à du bois. C’est un Phasme (merci Anne-Marie). C’est vraiment étonnant! Le guide aperçoit un serpent dans un arbre. Il est vert et difficile à remarquer car il est en hauteur et il se confond avec les feuilles vertes. Mais, nous apercevons ses yeux noirs. Nous sommes ravis de notre balade nocturne car nous avons vu pas mal de bestioles…

Jeudi 24 septembre 2009: Happy birthday to Isabelle

Réveil 6h45. Départ en bus à 7h45 pour la jungle Taman Negara. Un gros bus climatisé, tout confort nous emmène à Jerantut pour le déjeuner. Nous traversons de somptueux paysages. Véritable écrin de verdure : palmiers à huile, cocotiers de toutes tailles et montagnes verdoyantes. Le trajet se passe très bien. Il nous paraît très court par rapport aux 10h de bus pour traverser l’Indonésie. Stef écoute son Ipod et contemple les paysages. Tout va bien. Les enfants font gentiment la sieste. Nous arrivons dans la ville avant de prendre un bateau. Là, nous renseignons quelques informations administratives et écoutons le programme pour les 2 prochains jours. Déjeuner sans intérêt, et nous reprenons un petit bus pour aller à l’embarcadère. Nous montons à bord d’un très long bateau en bois. Nos bagages sont entassés à l’avant et débordent. Petite prière rapide. Nous sommes assis sur le fond du bateau, pratiquement à la surface de l’eau. Et c’est parti pour découvrir le plus grand parc national de Malaisie couvrant 4343 km². Nous remontons la rivière Sungaï Tembelin sur 60km soit 3 heures de navigation. Nous apercevons des pêcheurs près des berges, mais aussi des buffles d’eau qui se rafraîchissent ou qui se prélassent dans le fleuve couleur cacao. Du fleuve tout paraît hors norme: de très hauts arbres, une immense forêt impénétrable, quelque maisons sur pilotis. Nous voguons sur un fleuve avec un peu de courant à certains endroits. Des enfants courent après les buffles… Certains se baignent dans le fleuve cuivré. Nous arrivons au débarcadère de Kuala Tahan. Nous récupérons nos lourds bagages et partons à la recherche de notre bungalow réservé pour 2 nuits. Nous nous installons dans notre nouvelle maison, pièce unique avec des lits superposés, une table et un étendoir. Un WC et une pomme de douche à coté. Bref, c’est très sommaire comme confort. Mais cela nous convient parfaitement. Ce n’est pas le confort que nous recherchons dans la jungle, bien au contraire. Il est 17h, encore une bonne journée de transport que la famille digère bien.

Vers 19h30, nous avons rendez vous avec notre guide. Nous dînons et regardons une vidéo sur la réserve naturelle de Taman Negara. Puis, nous nous enfonçons dans la jungle de nuit. Une balade d’une heure trente est prévue. Nous avons sorti les produits anti-moustiques ainsi que la lampe frontale et la lampe dynamo. C’est très excitant!

La nuit, ce sont tous les bruits de la nature qui ressortent. Nous marchons sur des marches en bois un peu surélevées avec en fond sonore un sifflement permanent. Le guide nous montre un certain nombre de bestioles. Il a l’habitude et l’œil de lynx. Sous une feuille, nous observons un petit oiseau coloré qui se réveille tout doucement. Avec sa lampe torche assez puissante, il longe les arbres et regarde sur les troncs, dans les trous, sur les feuilles. Un énorme mille-pattes brun apparaît : il est vénimeux. Dans un trou, des pinces noires comme celles d’un crabe ressortent. C’est Seb qui découvre le spécimen. Il s’agit d’un énorme scorpion. Le guide le titille avec une brindille qu’il agrippe. C’est rapide, puissant… Quelques mètres plus loin, une araignée noire plutôt grosse tisse tranquillement sa toile. Soudainement, le guide pousse un cri! Un serpent vient de tomber d’un arbre, juste sur sa main. Nous le regardons s’éloigner, le serpent jaune paille est très fin mais très long. Brrrrr! Puis nous rencontrons de nombreuses mantes religieuses qui s’accouplent. Elles peuvent rester ainsi pendant 2 semaines. Le mâle est plus petit que la femelle. Un autre scorpion montre ses pinces à la sortie d’un trou. Quelques champignons phosphorescents jalonnent notre chemin. Nous faisons la nuit noire pour apprécier. Deux gros papillons, plus larges que nos mains, volent au-dessus de nos têtes. La nuit, la jungle s’anime d’une autre manière que le jour. Le guide nous montre une petite baguette de bois dans sa main. Nous la touchons. En fait, c’est un insecte qui ressemble étrangement à du bois. C’est vraiment étonnant! Le guide aperçoit un serpent dans un arbre. Il est vert et difficile à remarquer car il est en hauteur et il se confond avec les feuilles vertes. Mais, nous apercevons ses yeux noirs. Nous sommes ravis de notre balade nocturne car nous avons vu pas mal de bestioles…

10 réflexions au sujet de « La Jungle de Nuit »

  1. Salut !

    Deux remarques :
    – on dit iPod et pas Ipod 🙂
    – le rendu mobile Wptouch est vraiment classe ! Rien que ça ça donne envie d’un iPhone (et pas Iphone du coup…)

    et sinon toujours trop bien de vous lire presque tous les jours, keep it up !!
    bises
    Gaston

  2. Purée je rentre en RDV dans la jungle d’arcueil dans 10 minutes, pour ça j’ai bravé la pollution, l’agression constante des voitures, camions et autres grosses bébêtes sur le périphérique parisien….un café bruyant….un client récalcitrant qui ne veut pas passer la commande….

    Grrrrrr que j’aime ces périodes de closing quand y’en a qui écoutent tranquillement leur iPOD, I-POD en regardant le paysage…..

    Pfff

    allez on vs embrasse

  3. coucou Stéphanie (et toute ta petite famille)

    A lire cette nuit dans la jungle, j’ai eu des frissons, moi qui n’aime pas toutes ces petites bêtes ! Je vous trouve très courageux…
    Je suis votre voyage depuis quelques semaines : cela me change du quotidien. Les photos sont superbes.
    Profitez bien et à bientôt
    christine

  4. J’espère que vous répertoriez la faune et la flore que vous rencontrez, ça va faire une belle collection! Bises.
    PS: good talking to you ma Steph tout à l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *