Le Dernier Bus?

Mercredi 14 juillet

Nous prenons le premier bus de 9 heures direction Quito. Nous avons 3 heures et demi de trajet devant nous. Nous profitons des paysages que nous ne trouvons pas très variés. Puis, pour changer, nous faisons des bracelets brésiliens. Les locaux sont impressionnés de voir des enfants fabriquer leurs bracelets. C’est l’occasion d’un bon échange en espagnol avec une équatorienne.

Arrivés au terminal de bus, ressemblant presque à un aéroport, nous prenons un taxi. Cette fois, il y a un compteur. Et le centre ville est à une demie heure du terminal. Nous avons un peu peur de la note mais en final, nous payons 9,50 dollars la course.

Seb a repéré un hôtel dans le bus: Blue house. Nous nous arrêtons donc à cette adresse. Lorsque nous sonnons et voyons les hôtes sortir de l’hôtel, nous ne nous sentons pas vraiment à notre place. Nous sommes accueillis par une bande de musiciens un peu loseurs, des jeunes de 20 ans inactifs… C’est la zone ici!

Bref, nous quittons l’hôtel de suite sans même demander s’il y a de la disponibilité.

Nous cherchons donc un autre hôtel que nous trouvons un peu plus loin. Là, au Huauki, nous sommes très bien accueillis. Un dortoir sans salle de bain est disponible. Une chambre pour quatre avec salle de bain se libèrera demain. Nous nous y installons de suite, notre objectif premier étant d’aller à l’agence Happy Gringo le plus rapidement possible.

L’agence a une autre proposition de séjour aux Galapagos. Ce ne sont pas les mêmes prestations ni les mêmes tarifs que l’offre précédente qui nous est passée sous le nez. C’est un cran au-dessus.

Nous n’hésitons pas longtemps car nous voulons y aller, coûte que coûte!

Nous acceptons l’offre et signons les contrats. Ensuite, nous allons à la banque retirer du liquide. Si nous payons en carte bleue, nous aurons plus de 500 dollars de frais en plus! Incroyable! Nous aurons laisser un paquet d’argent dehors entre les retraits et les paiements en carte bleue depuis que nous sommes partis…

En final, au comptoir, nous n’arrivons pas à retirer autant que nous le souhaitons. Nous passerons donc presque toute la journée à organiser notre semaine aux Galapagos.

Nous passons à l’agence Iberia pour demander un changement de vol pour notre retour en Europe. En effet, nous rentrons le 25 juillet des îles Galapagos et devions faire un Galapagos-Guayaquil-Quito. Puis le soir, à 20h, faire à nouveau un Quito-Guayaquil puis Madrid-Londres. Bon, on vous laisse faire le calcul, cela fait un certain nombre de décollage-atterrissage dans la journée. Nous arrivons à changer nos vols et à quitter l’Amérique du sud directement par Guayaquil sans repasser par Quito. C’est une bonne chose de faite!

Le soir, nous sortons dîner sous la pluie et le brouillard. La météo est incroyable ici en Équateur. Le temps est très changeant. Et les températures sont assez basses pour la saison. C’est au restaurant Q, très branché, arbres à l’intérieur, cages à oiseaux multicolores, musique lounge, que nous dînons.

Un superbe spectacle de cirque contemporain est diffusé sur les écrans. Les enfants restent scotchés. Tapas, bière, vin rouge et limonade font le plaisir des petits et des grands.

2 réflexions sur « Le Dernier Bus? »

  1. si je vous suis bien, et voilà un an, que je vous regarde épisodiquement grâce à votre blog…., vous êtes allés à la rencontre des « petites bêtes » qui cohabitent dans ces îles, loin de tous ! merci pour tout, merci pour cette balade autour du monde….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.