Le Torrontes

Jeudi 27 mai

Après une nuit bien agréable, nous reprenons la route vers le sud. Au programme: 160km de piste sur la ruta 40 pour arriver à Cafayate. La piste est assez mauvaise et tortille jusqu’à Molinos. Nous faisons quelques arrêts pour regarder de plus près les villages en pisé et leurs fours circulaires.

Nous nous arrêtons au cimetière de Molinos et à l’église San Pedro de Nolasco, du XVII ème siècle, classée Monument historique. Nous admirons sa superbe charpente en bois de cactus et son chemin de croix tissé en laine d’alpaga. Du jamais vu…

Puis, nous reprenons les bosses et changeons un peu de décor. Là, montagnes arides, aiguilles pointues, désert et cactus avec en arrière plan la vallée verte du rio de Calchaqui. Nous traversons une série de quebradas, énormes dunes lunaires sculptées par le vent, montagnes molles colorées par les minéraux. Puis, nous arrivons à Las flechas. Ce sont des formations rocheuses, pareilles à des pointes de flèches préhistoriques sortant de terre. Nous profitons pleinement de ces paysages surréalistes. Au fur à mesure que nous approchons de Cafayate, les paysages changent et verdissent. L’oasis de Cafayate regorge de cultures et de vignes. Les vins blancs de Cafayate sont considérés comme les meilleurs dans le pays. On vous dira…

Nous arrivons enfin à Cafayate, jolie bourgade, adossée aux contreforts de la cordillère. La route fut longue. Nous arrivons à l’auberge El Hospidaje. L’adresse nous plait de suite. La chambre est de très bon goût et confortable. Nous nous y installons. Nous prenons place dans le jardin en plein soleil où les enfants jouent avec leurs playmobils et la piscine (très froide). Seb termine son Fred Vargas : sous les vents de Neptune, Stef bouquine toujours son Pablo Neruda. Après ce moment de détente, nous allons nous offrir une excellente glace. Une bonne adresse de Cafayate propose de vraies merveilles. Emma choisit une glace au Dulce de Leche qui est excellente. Pour Mathéo, c’est Chocolat :extra! Stef préfère les sorbets, elle se régale avec la pêche. Et Seb expérimente la glace au Torrontes. Le Torrontes est le cépage de la région, une région très viticole. Il s’agit donc d’une glace au vin. Très surprenant, une belle réussite. C’est pour dire, les enfants ont adoré…

Ensuite, nous nous baladons dans la ville. Nous retrouvons la fameuse place centrale et ses nombreux arbres dont les poivriers. En ce moment, nous en voyons régulièrement. D’ailleurs, ils sont couverts de petits grains rouges en train de durcir.

Par hasard, nous passons devant un belle bodega, cave. Seb est comme aimanté à l’intérieur du patio. Une visite guidée a lieu dans 5 minutes. Nous voilà donc chez Nanni, un viticulteur bio (un des rares en Argentine). Nous découvrons le pressoir, les cuves, les fûts, etc et tout cela expliqué en français. Les enfants peuvent ainsi bien comprendre le processus de vinification. Seb repense à ses cours d’œnologie.

En final, nous dégustons bien sûr quelques vins rouges et blancs dont le célèbre Torrontes, un vin blanc proche du cépage muscat. Nous apprécions beaucoup le blanc. Par contre, les rouges sont très astringents. En Argentine, les vins ne coûtent vraiment pas cher, moins qu’au Chili par exemple. Nous achetons 2 bonnes bouteilles et repartons ravis de notre visite.

Un peu d’école et nous retournons sur la place pour notre dîner à La Carreta de Don Alegario. Le serveur est adorable avec nous. A notre demande, il démarre un petit feu de bois et vient discuter avec nous. Le repas est fameux. Un duo vient jouer de la guitare et chanter. Nous passons un agréable moment dans ce village plein de charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *