Les Thermes de Baños

Mardi 13 juillet

Nous sommes un peu stressés… En fait, l’offre pour les Galapagos nous passe sous le nez car l’agence ne prend pas la carte Visa par téléphone. Il faut être sur place ou faire un dépôt dans leur banque qui se trouve à plus d’une heure de Bus. Bref, après réflexion, nous nous disons qu’on gérera cela en arrivant à Quito. Sur place, nous serons plus efficaces. Mais il est clair qu’il nous reste que 3 jours max pour trouver une offre et la régler. C’est vraiment du tourisme « Last Minute ».

Nous décidons de profiter un peu de Baños même si clairement, Seb a du mal à se libérer. Il voit que c’est difficile d’avoir du liquide ici: 300$ max par retrait et le paiement en CB coûterait pratiquement 500$ de frais supplémentaires. Donc, ça cogite dur!

En fin de matinée, nous marchons vers les thermes de la Virgen. Baños est une ville très touristique avec son lot de restaurants et ses nombreuses agences. Étonnamment, aux thermes, nous y croisons que des locaux. Le site est agréable car il s’agit de plusieurs bassins en plein air, juste en-dessous de la forêt tropicale, des pentes du volcan et d’une jolie cascade d’une centaine de mètres. Le grand bassin n’est pas vraiment attirant car l’eau est jaune verdâtre. Cependant, le bouillon est chaud, 37 °C et doit être bon pour la santé. Nous nous y baignons en compagnie des nombreux équatoriens. L’ambiance est plutôt familiale.

A coté, se trouve un second bassin bien plus petit. L’eau est juste super chaude! 42°C. L’accès y est interdit pour les enfants. Stef n’a réussi qu’à faire rougir les doigts de pied, pas plus. Et pourtant, c’est une fan des bains très très chauds. Seb, évidemment y fait trempette. Il y a nettement moins de monde dans le bassin et il est recommandé de ne pas y rester plus de 5 minutes. On comprend! Heureusement, juste à coté coulent des douches alimentées par la cascade avec une eau bien glaciale pour calmer la sensation de cuisson. Voilà, ça , c’est fait! Il ne reste plus qu’à se reposer dans les transats. Et nous profitons des bons rayons de soleil entre deux nuages.

Il est déjà 14h30 et nous allons déjeuner. Les enfants ont leur idée en tête: une fondue bourguignonne au Swiss Bistrot. Après la fondue savoyarde de la veille, c’est une bonne idée! Nous nous régalons. L’adresse est vraiment sympa, déco très vache et le service y est impeccable. Nous réalisons alors que depuis notre arrivée en Équateur, nous n’avons pas trouvé de cuisine locale. On y trouve surtout de la cuisine mexicaine.

Nous nous promenons un peu dans la ville mais nous sommes clairement un peu « lazy » et retournons à l’auberge pour nous détendre. Stef fait tout de même un petit tour dans la ville histoire de voir l’artisanat local et essayer quelques chapeaux.

Le soir, nous dînons tranquillement dans notre hôtel. En effet, ils font aussi restaurant français.

C’est plutôt calme mais la tajine de poulet citron et le hachis parmentier se laissent facilement manger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *