L’horreur de Septembre

Le mois de septembre

J’avais oublié combien le mois de septembre est affreux! Nous sommes débordés, sous l’eau. Avec Sébastien, nous nous croisons la semaine et le week end, ce n’est pas de tout repos. Quel changement brutal! Sommes-nous dans un monde de fous? La vie ne devrait pas être vécue en accéléré. Tout est fait sans réfléchir, sans prendre le temps de sentir les choses. Allons nous tenir à ce rythme? Nous n’aspirons pas à ce genre de vie.

Nous nous posons beaucoup de questions. Les enfants ont l’air de moins en souffrir. Ils semblent contents d’avoir gagné en autonomie. Emma, est entrée au collège et a retrouvé ses amies. Elle est immédiatement à l’aise dans son nouvel établissement. Emma est devenue très autonome sans finalement avoir trop le choix. Elle commence l’année en restant une journée entière avec une copine à la maison pendant que ses parents et son frère ont retrouvé le chemin de l’école et du boulot. Incroyable! Ce n’est pas ce que j’avais souhaité pour elle et le premier jour de sa rentrée. J’aurai voulu être à ses côtés, l’accompagner, la voir évoluer dans son nouvel univers. Quant à Mathéo, il a retrouvé son école. Pas de gros changement pour lui. Il est impatient de retrouver ses amis et de retravailler.

Les réunions s’enchaînent ainsi que les inscriptions aux différentes activités, les visites chez le médecin, les réunions liées aux écoles des enfants, les réunions professionnelles. Quelle vie! Notre bulle, notre moyen de vivre au mieux ces changements de vie, ce sont nos photos… Nous regardons chaque jour nos photos défiler sur le cadre numérique installé dans notre coin cuisine. Nous avons besoin de nous raccrocher à ce que nous venons de vivre à l’étranger. Avons nous rêvé?, sommes nous vraiment partis faire le tour du monde pendant un an? C’est presque impensable! Je dois parfois fermer les yeux et faire défiler les souvenirs pour me convaincre que je n’avais pas cette vie là il y a quelques semaines…

Si c’est ça la vie que nous avions avant de partir en voyage, je ne me réjouis pas pour la suite…

Le mois de septembre est difficile. La mise en route est douloureuse. Dès que nous avons un message de l’autre bout de la planète, nous sommes heureux car pleinement attachés aux souvenirs, à notre vie d’avant, en attente de nouvelles des voyageurs que nous avons rencontrés pendant notre tour du monde. Et en même temps, nous avons très peu de temps pour tout gérer…

13 réflexions au sujet de « L’horreur de Septembre »

  1. Il vous faudra bien une année pour rebondir mais en attendant il vous faut absolument positiver . Trouver des petits moments très agréables pour vous sans négativiser votre vie actuelle. c’est déjà une très bonne chose que les enfants soient bien dans leurs baskets !

    1. le billet des LEBLANC de retour cela fait plaisir car on était en manque !!
      la vraie vie est sans doute plus speed et moins colorée mais je suis sûre qu’elle vous réserve de belles surprises !

  2. TROP d’actvités, trop d’amis aussi non ?!!!!!!!!! Moi je dis, une bonne petite expatriation et on fait le vide dans l’agenda !!!!!!!
    Bisous from London

  3. Ahlala comme je me reconnais dans ces questions là! Etait-ce bien vrai? Etions-nous bien à l’autre bout de la planète il y a un an? Est-ce bien nous qui étions poussés pas l’adrénaline chaque jour sans aucune lassitude pendant un an et qui sommes aujourd’hui crevés chaque vendredi soir?
    Comme vous, les photos sont là pour nous rappeler combien c’était dingue et magique.
    Et comme vous, je rêve de refaire un tour!
    Des rêves plein la tête parce maintenant tout est possible!
    Nos enfants sont comme des poissons dans l’eau eux aussi et c’est bien là l’essentiel.
    A bientôt,
    Stef des Cekankonvaou

  4. le commentaire de Claire m’a bien fait marrer !
    Sinon je compatis pour le mois de septembre, qui a un caractère déjà relou chaque année en temps normal alors après une année de TDM forcément ça prend des proportions démesurées…
    Le + important : la Co mmu ni ca tion !!!! entre vous !
    Bisous aux Loulous et aux Parents

  5. Bonjour,
    J’ai suivi vos aventures avec grand intérêt tout au long de l’année passée. Grâce à vous j’ai revoyagé par procuration et j’ai pu revivre de bons souvenirs de notre tour du monde que nous avions fait en 2002-2003 mais sans enfants à l’époque.
    Et nous avons aussi connu le temps du retour, de la réadaptation. J’étais enceinte quand nous sommes rentrés et du coup ça nous a permis de nous raccrocher à un nouveau projet de vie. Et c’est surement l’essentiel lors dans un tel retour : trouver un nouveau projet en famille ou individuellement, quelque chose qui nous porte vers l’avenir pour se détacher peu à peu de ses merveilleux souvenirs, sans les oublier pour autant.
    Plus facile à dire qu’à faire, surtout avec le rythme effréné de nos vies modernes et l’énorme gouffre qu’il y a avec celui de la vie en voyage…
    Bref, on refait toujours surface et cette expérience reste graver à jamais en nous, elle nous porte aussi quelques fois lors de petites baisses de moral ; elle nous unis aussi davantage au sein de la famille ; elle nous donne un point d’encrage pour continuer à avancer…
    Septembre est un mois difficile pour la mise en route (même quand on est pas parti en voyage), alors laissez passer les semaines, voir les mois, l’équilibre se reconstruira petit à petit ; mais ce qui est sur c’est qu’on ressort grandit et plus fort par une telle expérience.
    Bonne continuation et merci encore de nous avoir fait rêver un peu chaque jour avec vos écrits et vos photos.
    Cordialement.
    Anne Pasquier

  6. Ro la la laaaaaaaaaaaa que le temps passe s’en même parfois le voir filer….Touchée par ces instants que je viens de voir, touchée par cette Joieet Simplicité qui vous ont guidées, touchée par ce que j’ai pu lire et sentir….Le temps passe, les nouvelles sont rares…mais des connexions identiques se font….On pense à vous.
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz et à tres bientôt.
    PS: Le TDM est en suspension…mais toi au moins tu as de cholis sabots à pois! 😉

  7. Il faut savoir vivre et accepter chaque instant de la vie, chaque choix est le bon, ne jamais rien regretter. A partir du moment où on a la santé.
    Enjoy life as it, sometimes boring, sometime, relaxing!

  8. Bonjour la famille Leblanc,
    Nous vous écrivons sur cette page là, parce que peut être nous en sommes maintenant là de notre voyage. Sauf que contrairement à vous, notre site http://www.ecole-autour-du-monde.fr n’est plus alimenté. Dur d’écrire. Alors prenons le temps et lisons notre blog et celui de nos rencontres et c’est drôle de repenser aujourd’hui à notre rencontre d’avant notre départ. Nous réalisons la teneur de nos questions. Nous espérons que tout va bien pour vous. Et voyager c’est vivre ou vivre c’est voyager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *