Luang Prabang

Samedi 5 décembre

 Nous voilà à Luang Prabang, au nord du Laos. La ville semble très agréable. D’emblée, nous nous y sentons bien. Après avoir traversés le pays du Sud au Nord, nous avons tous envie d’un peu de repos. Nous allons petit déjeuner au Café 56, à 50m de la Guesthouse. Le cadre est sympathique et le wifi gratuit. Nous y prenons un excellent petit déjeuner. Seb et Olivier y restent toute la matinée pendant que Stef rentre à l’hôtel faire travailler les enfants.

Les enfants rechignent à s’y mettre sérieusement. Stef est mise à dure épreuve. Cela lui demande beaucoup d’énergie et de résistance. Il faut durcir le ton, négocier, insister et parfois se fâcher sévèrement. Cela reste le point difficile du tour du monde. Nous n’avons pas pris de retard par rapport au programme puisqu’Emma a déjà fini celui de Math et Mathéo pratiquement. C’est juste qu’il faut systématiquement se battre pour les mettre au travail. Mathéo préfère clairement une heure de DS à une heure de français 😉

Nous partons tous les 5 au Lao Lao Garden Restaurant. Nous choisissons la Fondue Lao , avec le même système qu’en Thaïlande. Boeuf, porc, poulet coupé en lamelles que l’on pose sur un dôme chauffé au charbon. Le dôme est entouré d’une cuve que l’on remplit de bouillon et dans lequel on y ajoute divers légumes à cuire. Le tout servi avec un Sticky Rice (riz gluant) et c’est parfait!

Après ce déjeuner au frais à l’abri de la verdure, nous repartons à la découverte de nombreuses boutiques. Luang Prabang est une ville très touristique certes, mais elle garde un esprit sympathique. Quelques restes de l’époque coloniale se font sentir: villas, cafés, ruelles, enseignes en français. Ici, il est agréable de circuler à pied, ce qui est plutôt rare en Asie!

Nous abordons un groupe de 5 français qui prennent l’apéro Pastis à 15h 😉 Ils vivent à Shanghai en tant qu’expats. Il sont partis, entre garçons, pour 15 jours de moto cross. Ils sont crados. Leurs visages et leurs vêtements sont poussiéreux. Nous parlons de leur itinéraire, des rencontres, mais aussi de leur vie à Shanghai, du contact avec les chinois, le tout agrémenté par notre expérience de tour du mondiste. Aussi, nous parlons de la Bolivie qui reste LE pays aux souvenirs extraordinaires pour bon nombre de personnes. Un très bon moment en leur compagnie…

Dans l’après-midi, Stef et Olivier souhaitent faire du lèche-vitrine. Seb et les enfants rentrent à la GH et tombent sur Hugo, le journaliste freelance que nous avions rencontré à Vientiane. Il travaille dans un café avec wifi. Seb s’incruste, s’assoit à sa table et papote longuement. Stef et Olive les retrouvent un peu plus tard. Nous passons un très bon moment ensemble. Hugo et sa famille restent à Luang Prabang quelques jours voire plus s’ils trouvent une maison à louer. Nous les recroiserons certainement dans la ville.

Enfin, nous rentrons à la chambre pour nous reposer. Nous avons souvent un coup de fatigue en fin de journée. Nous pensons que la Doxycycline, antibiotique que nous prenons contre le paludisme y est pour quelque chose.

Nous retraversons le marché de nuit pour aller dîner. Nous y trouvons des sacs, des pochettes brodées, des lampions colorés, des ombrelles, des pantalons de pêcheurs, des chemins de table… Tout un tas de bricoles plutôt jolies… Olivier et Stef s’en donnent à cÅ“ur joie, surtout Olive d’ailleurs…

Nous dînons au Café des Arts où des tableaux d’artistes sont accrochés aux murs et sont en vente. Stef aime bien ce principe, une expo dans un resto… Nous n’avons pas le choix, pour rentrer à la maison, nous retraversons le marché de nuit 😉

2 réflexions sur « Luang Prabang »

  1. ah cela me rassure… il n y a pas que moi qui bataille pour les cours de français…
    Le marche de nuit a l’air, lui, bien alléchant… tu fais une petite vente privée Steph a ton retour ?
    bisoux les loulous
    emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.