Machu Picchu

Samedi 3 juillet

Le réveil sonne à 3h30. Dur dur…

Départ à 4h du matin pour grimper jusqu’au Machu Picchu. Nous marchons 1h20 dans la nuit et enchaînons les très nombreuses marches. Nous sommes les 10e à traverser le pont au départ de la montée. Les 400 premiers à l’entrée ont droit au ticket pour le Wayna Picchu. C’est motivant! A l’ouverture du site, nous sommes donc dans les tous premiers. Le ciel est couvert, la lumière est étrange. En attendant l’ouverture du site, nous faisons la connaissance de deux français très sympas avec lesquels nous nous suivrons sans le vouloir tout au long de la journée. Ils nous proposent une tasse de thé (thermos). C’est avec plaisir que nous partageons ce moment ensemble.

Puis, nous entrons dans le site et nous nous dirigeons vers le mirador. Nous sommes immédiatement scotchés par la beauté du Machu Picchu. Nous nous asseyons sur le bord des ruines et admirons la merveille.

Les nuages disparaissent peu à peu laissant place à un soleil éclatant et un ciel bleu azur.

Les montagnes environnantes sont incroyablement belles. Le Machu Picchu se divise en quartiers séparés par l’esplanade centrale recouverte de gazon et de lamas se délectant de la bonne herbe verte et fraîche. D’un côté, la ville supérieure avec le mirador, la garnison et les terrasses et la ville inférieure avec les greniers, les temples et les centres artisanaux.

Nous prenons toute la journée pour profiter au maximum de cette immense et merveilleuse cité inca. Nous y resterons près de 11 heures sur place…

Vers 10h, nous grimpons en haut du Wayna Picchu. Un maximun de 400 personnes peuvent y monter par jour. Nous faisons partie de ces chanceux.

Mais l’ascension est difficile: grimpette abrupte, passages étroits et délicats mais quelques cordes peuvent nous aider.

Arrivés au sommet, les efforts sont récompensés. La vue sur la cité est grandiose! Le panorama sur les montagnes à 360° est extraordinaire…

Nous y resterons un bon bout de temps.

Là-haut, nous faisons la connaissance d’un couple de parisiens très sympas qui eux aussi sont sur la fin du voyage. Nous discutons longuement ensemble.

Vers 15h, nous redescendons en bus et allons déjeuner à Indio Feliz, excellente adresse! Ce resto est tenu par un français et son épouse péruvienne. L’accueil est excellent, les plats sont succulents et très joliment préparés. A la fin du repas, la proprio nous offre deux liqueurs de coca et ce que les enfants désirent soit un milkshake à la vanille pour Mathéo et trois boules de glace à la vanille pour Emma. Trop fort!!!

Repus, nous nous baladons dans les rues d’Aguas Calientes et croisons par surprise la famille Coste! Incroyable… Nous sommes inséparables!

Ils sont arrivés cet après-midi et visiterons le Machu demain. Nous papotons donc tous ensemble. Les enfants sont super contents de se retrouver. C’est une grande surprise pour tout le monde.

La ville est affreuse. Elle nous fait penser à Vang Vien au Laos. Aucune harmonie dans l’architecture, et constructions dans tous les sens…

Nous recroisons par hasard le couple de français avec lequel nous avions discuté en haut du Wayna Picchu.

Cette fois, nous disons au revoir au Coste, nous ne devrions plus nous recroiser maintenant.

Nous allons prendre notre train. Mais là, mauvaise surprise, l’horaire n’est pas bon. Nous avons plus d’une heure et demi d’avance sur le bon horaire… Nous essayons de rattraper les Coste mais sans succès. Quand on cherche on ne trouve pas…

Près du marché, c’est Laurent et son groupe d’ados québécois que nous rencontrons. Nous sommes contents de papoter un peu avec lui avant notre retour sur Ollantaytambo. Adorable!

Finalement, nous nous retrouvons dans le même train que le couple de parisiens. Nous papotons un peu et repos… La journée fut longue!

Arrivés à la gare, nous cherchons le bus devant nous ramener sur Cusco. Pedro bus n’existe pas. En final, nous rentrons avec une autre compagnie. Il est plus de minuit lorsque nous arpentons les rues de Cusco jusqu’à notre hôtel…

2 réflexions au sujet de « Machu Picchu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *