Mae Hong Son

Mardi 20 octobre :

Au petit déjeuner, nous nous installons sur des matelas aux tissus patchwork, posés à même le plancher brut autour d’une table basse. Les cousins triangles sont très à la mode ici. D’ailleurs c’est assez confortable… Stef aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de cet espace de vie à la fois très cosy et en pleine nature… Stef prend des notes pour sa future terrasse ; ). De leurs côtés, les enfants apprécient les hamacs. Ici, c’est la détente totale. Nous sommes très loin du stress parisien… La question du moment est ce que nous allons prendre au petit déjeuner et rien d’autre. Nous vivons parfaitement l’instant présent. Aucune projection dans les jours qui suivent. Chaque moment compte! C’est d’ailleurs ce que nous apprécions le plus dans notre tour du monde. Être complètement décrochés des plannings, de la logistique de la semaine alors que nous devons tout de même organiser notre voyage. Mais nous ne faisons pas défiler les jours de la semaine pour savoir ce que nous allons faire ou ce que nous avons fait! C’est au jour le jour! Et Stef souhaite vraiment conserver cette philosophie de vie tant que possible bien sûr.

 Nous partons pour Mae Hong Son et en chemin, nous nous arrêtons dans un camp d’éléphants. Ici, les éléphants sont enchaînés et attendent les visiteurs. Des balades le long de la rivière ou en montagne sont proposées. Nous avons déjà eu l’occasion de monter sur ces pachydermes le temps d’une balade d’une heure l’année dernière alors nous préférons laisser la place aux autres touristes, toujours aussi peu nombreux d’ailleurs. Les enfants s’approchent des éléphants et les nourrissent de jeunes bambous. Mathéo ne semblent pas craintif alors qu’Emma est un peu plus méfiante. Elle garde ses distances. L’éléphant dépiaute habilement le bambou que nous lui proposons. Il enlève les feuilles qui le gênent, coupe le bois en petits morceaux à l’aide de sa trompe et de sa patte. Quelle adresse! c’est surprenant!

Nous poursuivons notre route à travers les rizières au creux des montagnes. La route est bordée d’arbres aux fleurs jaune vif.

Nous faisons un arrêt au Paï Canyon surplombant la vallée environnante. Nous avons une très belle vue sur ce petit mont. Nous apprécions la vallée verdoyante et ses rizières, le tout entouré par les montagnes. A proximité, un canyon est formé. L’érosion a creusé la terre extrêmement rouge contrastant fortement avec la végétation luxuriante.

A mi-parcours, nous traversons le village de Soppong. Tout petit village. Nous tombons sur le River Inn. Petite GuestHouse et Restaurant. Le cadre a l’air sympa. Une terrasse où nous nous asseyons sur des coussins et nous y prenons notre déjeuner à l’ombre de la végétation. Il est 13h et il fait très chaud, comme toujours. Nous sélectionnons des plats locaux du Nord de la Thaïlande. La proprio nous félicite, d’autant plus lorsque nous refusons les frites pour les enfants 😉 Nous y sommes bien et avons du mal à repartir. La proprio nous propose de visiter le jardin et la vue. Nous acceptons et nous découvrons un magnifique endroit avec une belle terrasse surplombant la rivière. La vue sur la rivière est superbe, véritable havre de paix. Très belle adresse.

Nous quittons ce petit lieu inattendu en direction de Mae Hong Son. Nous bifurquons sur une petite route secondaire pour visiter le village de Mae Lana. Nous sommes à la frontière birmane. Les rizières sont magnifiques entourées par des montagnes abruptes. Le temple est d’influence Birmane, tout en bois, sur plusieurs étages. Nous y entrons, admirons l’endroit. A l’intérieur, le plancher en bois est lisse et doux pour nos pieds nus. Le moine nous interpelle et nous invite à nous asseoir à ses côtés. Nous nous asseyons les pieds en arrière (toujours), lui légèrement au-dessus de nous. Il nous offre à boire de l’eau chaude, propose des bananes et du lait pour les enfants. Le moine parle 3 mots d’anglais mais nous comprenons bien qu’il propose à Mathéo de devenir Moine. 3 jeunes enfants d’une dizaine d’années apprennent à haute voix leur prière devant l’autel. Mathéo en moine? Il a déjà le T-shirt orange, les cheveux courts… à méditer…. Voilà un excellent moment partagé dans le temple.

Nous croisons quelques personnes toutes plus souriantes les unes que les autres. Puis, nous reprenons la route et arrivons à Mae Hong Son en fin de journée. Nous avons repéré le Sang Tong Huts pour dormir. Il est un peu perdu au bout d’un chemin de terre. Nous sommes étonnés, puis réconfortés en découvrant le site. Quelques bungalows isolés, sur pilotis, au milieu de la végétation et une énorme terrasse donnant sur la cime des arbres. La déco est superbe. Coussins au sol bleu canard, petits vases verts dans des niches en bois, dessus de lit bayadère dans les tons bleu et vert, 4 fauteuils en résine avec des cousins assortis à l’ensemble de la chambre. La salle de bain est blanche et noire avec des distributeurs de savon et de crème hydratante en porcelaine, de belles serviettes de bain épaisses, un tapis zébrée. Bref, nous sommes charmés par le bungalow. Nous allons y rester 2 nuits. Nous profiterons de la piscine et des transats…

Le seul hic dans cette adresse, la dizaine de chiens à notre arrivée pour nous accueillir…

Le soir, nous allons dîner dans un resto recommandé par le guide du routard pour ses fondues Thaï.

Toute la famille se régale! La fondue est composée d’un petit réchaud posé sur la table. Du charbon de bois chauffe en dessous et à travers les orifices la viande est cuite. Un morceau de lard est posé au sommet et permet de graisser le réchaud. Sur la partie circulaire entourant le réchaud, un bouillon est également chauffé afin de cuire les légumes. Nous posons donc la viande au sommet et les légumes sur le pourtour. Comme toute fondue, nous mangeons donc lentement au fur et à mesure de la cuisson des aliments. Les enfants adorent cela!

3 réflexions au sujet de « Mae Hong Son »

  1. Je revis notre voyage de noces car nous avions fait ce même périple …profitez car on avait comme vous envie de se poser et de profiter de l’ambiance… a telle point que nous avions ramené la musique entendue dans un hôtel et dont les proprio nous avaient gentiment fait une k7 ! et Steph garde bien tous tes croquis deco cela pourra nous inspirer !
    bisouxx

  2. Lignes 14 et 15 :
     » Être complètement décrochés des plannings, de la logistique de la semaine »
    J’en rêve !!!!!!
    Vive les longues vacances !!!! »
    A bientôt

  3. Merci de nous faire partager tout ça.
    Nous avons 2 filles (10 ans et 6 ans). Je leur ai montré votre blog.

    Seul inconvénient : la plus jeune veut que l’on parte faire le tour du monde !

    Très bonne route à vous.

    Bien amicalement,
    Valérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *