Mandalay et Mingun

Samedi 7 novembre

Le petit déjeuner est exécrable. Incompréhension totale avec les serveurs. Le service est très lent. Ils n’apportent pas les bons plats malgré la commande de riz la veille au soir… Bref, nous sommes très déçus par le service de l’hôtel.

Win Chan est là et nous emmène au débarcadère avec nos toasts et nos bananes sous le bras. Il fait déjà chaud à 8h30.

Le prix des billets du bateau est élevé. Seb négocie les tickets pour les enfants. Puis, nous constatons un problème d’organisation quant au choix du bateau. Le groupe de touristes commence aussi à s’agacer…. la journée commence moyennement bien.

La traversée se passe  tranquillement. 45 min à profiter des paysages entre eaux et sable.

A l’arrivée, nous nous éloignons des touristes et nous commençons notre visite par une promenade dans le village de Mingun sous un soleil de plomb. La première pagode est blanche à l’extérieur et bleu ciel à l’intérieur. Elle est toute mignonne. Nous continuons notre

promenade dans les ruelles. Nous tombons sur la grosse pagode  inachevée. Énorme cube de briques de 125m de haut. On grimpe à l’escalier sur le côté. Les marches sont brûlantes pieds nus. Mathéo rechigne pour monter. Il faut motiver la troupe. Vu d’en-bas, ce n’est pas très engageant sous cette chaleur torride. Mais, nous sommes récompensés en arrivant au sommet. La vue sur la rivière est superbe. On profite du calme des paysages… Mathéo ne veut pas monter tout en haut. Il reste à mi-parcours, puis pleure pour nous rejoindre. Une birmane nous le ramène en pleurs. Nous nous sentons comme des parents indignes qui abandonnent leur enfant…

Une pause s’impose après notre descente. Nous nous installons sous les arbres aux petites tables et chaises bleu clair.

Revigorés, nous passons devant une grosse cloche de 90 tonnes. Nous continuons notre chemin jusqu’à une jolie pagode toute blanche. On grimpe tout en haut pour profiter d’une belle vue sur la région.

Puis, nous nous promenons dans le village. Nous discutons avec une famille et bébé d’un an. Ils vivent chichement. Ils font pousser du thanakha dans leur petit terrain. La maison est faite de trois morceaux de bambou et quelques nattes de bananiers. C’est étonnamment propre devant chez eux. Ils prennent soin de leur habitat.

Nous retournons au bateau pour rentrer à Mandalay.

A l’arrivée, notre guide n’est pas là. Nous l’attendons 30 min. Il faut chaud, il fait faim, il est 14h. Nous décidons de rentrer par nos propres moyens. C’est dommage pour la suite des événements…

On trouve un taxi à prix raisonnable pour un resto sympa. Assez bon (par rapport aux restos du Myanmar). Cela reste gras et loin d’être fin.

Ensuite, nous allons dans un supermarché qui importe des produits. C’est un peu le supermarché de luxe de la ville. Nous achetons des gâteaux et des chips pour notre trajet du lendemain.

Nous rentrons à l’hôtel. Nous nous reposons avant de nous mettre au travail pour une séance école.

Seb cherche du change mais ce n’est  pas évident de négocier. Il reste au taux de 1000K pour 1$ avec des billets de 20$.

Lorsque Seb rentre, Win Chan est en bas de l’hôtel. Il s’excuse pour son absence au débarcadère. Il a eu un problème de voiture. Ce n’est pas évident de le croire… Il est gentil et intelligent. Il est très agréable jusqu’à ce qu’il nous demande de l’argent pour le petit bout du contrat réalisé. Seb n’est pas spécialement d’accord. En effet, il nous a fait attendre une demie-heure sous la chaleur, les tarifs qu’ils nous a indiqués pour les bateaux étaient faux etc…

Bref, nous refusons de lui payer le trajet de 10 minutes pour aller à l’embarcadère ce matin.

Il n’est pas content! Tant pis!

Une réflexion au sujet de « Mandalay et Mingun »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *