Pisac

Samedi 26 juin

Ce matin, nous avons rendez-vous avec les Coste pour visiter Pisac. Nous prenons un bus local pour nous y rendre. Sur la route, les paysages sont magnifiques: terrasses, montagnes harmonieuses, champs où travaillent les paysans. Nous sommes vite sortis de la ville pour y découvrir sa campagne. Arrivés à Pisac, un taxi nous monte et nous dépose tout en haut des ruines. Nous achetons nos tickets pass nous permettant de visiter plusieurs lieux de la région. Là, nous sommes un peu surpris par le nombre de touristes. Quelques bus ont déjà déposé des visiteurs. Nous laissons passer les groupes et admirons les magnifiques terrasses incas.

Nous nous approchons du village et nous nous perdons dans les ruines. En face, dans la roche, nous remarquons des centaines de trous où l’on enterrait les morts.

Nous empruntons un escalier un peu raide, puis un petit passage étroit, avant d’aborder le tunnel du Puma, taillé dans la roche. Nous arrivons à un point de vue d’où l’on peut admirer le temple du soleil, l’Intihuatana. Le centre cérémoniel est complètement délaissé par les touristes car il faut bien entendu marcher un peu pour y accéder. Nous profitons donc des lieux en toute sérénité. L’état d’ajustement des pierres est admirable.

Grâce à Christian, nous découvrons la table des sacrifices. Il est déjà venu dans la région il y a quelques années. Aussi, nous nous posons quelques questions quant à l’utilisation des niches à l’intérieur des maisons: éclairage, sculptures, étagères…

Nous redescendons la colline par le petit sentier pour rejoindre le village. La promenade est bien agréable. Là, sur la place principale, se tient un grand marché d’artisanat. C’est tentant d’acheter des souvenirs mais au Pérou, les prix de départ sont très élevés. Cela ne donne même pas envie d’acheter quoique ce soit. De plus, tout se ressemble… C’est un peu le bilan que nous ferons dans tous les pays visités.

Nous déjeunons dans un petit resto très coloré, les femmes dehors, sur la terrasse, profitant du joli mobilier aux couleurs vives et les hommes et les enfants à l’intérieur devant l’écran géant…

No comment. Tout le monde est content.

Nous reprenons le bus pour Cusco, passons par l’agence régler les derniers points pour le trek du Choque.

Le soir, nous dînons rapidement afin de ne pas se coucher tard car demain réveil à 4 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *