Plongée en famille

Mardi 8 septembre

Depuis 10 jours, les aspects culturels et visites ont disparu de notre voyage. A Bali, nous avions des temples, des musées, des paysages à découvrir. Sur Lombok, c’est moins le cas, sur Gili, il n’y a rien. Il est vrai que nous avions décidé que l’Indonésie serait un peu nos vacances dans notre voyage. Aussi, depuis Lombok, le rythme a ralenti. En fait, nous n’avons pratiquement rien vu de Lombok, nous n’avons pas vu l’intérieur des terres, ni son sommet culminant à plus de 3000 mètres. Côté culturel, Lombok est une île complètement différente de Bali. Elle a sa propre religion: mélange d’hindouisme, bouddhisme, fusion avec la nature. Alors que l’ Indonésie est un pays majoritairement musulman, ici, il n’y a pas de mosquées vraiment intéressantes à voir. C’est très étonnant de constater la spécificité de Bali dans l’Indonésie. C’est un peuple à part, des paysages singuliers. Autre exemple, nous n’avons plus vu de Cerf-Volants depuis Bali. Ils étaient si nombreux dans le ciel en fin de journée.

Le matin, réveil tranquille et petit déjeuner. Depuis quelques temps, nous dégustons les Pancakes d’ici. En fait, une grosse crêpe épaisse, soit nature, soit avec des morceaux de fruits dedans : Ananas, Banane. C’est excellent! Cela tient bien au corps 🙂 . Nous partons tôt à la plage avant que le soleil ne soit trop fort. La veille, nous avions eu droit à des petits coups de soleil. Donc T-shirt antiUV pour toute la famille aujourd’hui. Nous avons vraiment raison de partir si tôt. Gili est calme, la plage est quasi déserte, c’est bon! Seb emmène Mathéo à la recherche des tortues. Mathéo n’a pas encore eu la chance de les voir. Stef et Emma nagent pas trop loin de la plage. Après 5 à 10 minutes de promenade sous marine, nous voyons une tortue. Mathéo est content. Nous pouvons la voir de près.

Retour sur la plage, puis Stef et Seb partent ensemble pour profiter des fonds marins. Nous retombons sur une tortue, assez grande et très docile. Nous nageons très longtemps avec elle. Seb mitraille, filme. Le rendu est génial. Nous profitons vraiment de la tortue dans son quotidien. Elle remonte plusieurs fois à la surface pour respirer, replonge, se pose sur le sol pour manger quelques algues. Nous nageons à coté d’elle, au-dessus, en-dessous. Nous pourrions clairement la toucher, mais non… C’est vraiment un moment intense avec la tortue.

Pendant ce temps, les enfants ont commencé un château de sable. Un groupe d’enfants indonésiens, s’est greffé aux enfants. Nous prêtons notre matériel pour la plongée. Les enfants sont ravis de prendre les masques et de regarder sous l’eau. A croire qu’ils n’ont jamais essayé… Tous les enfants jouent ensemble. La langue n’est plus une barrière. Certains consolident le château, d’autres vont chercher de l’eau pour les douves. Seb a vidé les piles de l’appareil photo sous l’eau. Sophie et Antoine sont dans le coin. Ils nous prêtent gentiment leur reflex pour immortaliser ce moment extra. D’ailleurs, nous leur disons au revoir car ils quittent l’île aujourd’hui…

Ici, l’heure chaude est entre 11h et 15h. Nous faisons très attention. C’est d’ailleurs toujours impressionnant de voir les touristes s’exposer sous ce soleil à la verticale. Nous voyons de belles écrevisses et de belles tâches brunes post pelage sur leurs épaules et dans leur dos…. Joli souvenir de vacances…

Nous déjeunons à notre hôtel car l’après-midi nous avons une plongée avec Emma. Son petit rhume est quasi fini. Elle devrait pouvoir équilibrer ses oreilles. Nous plongeons avec Olivier, un guide français très volubile qui aime partager sa passion sous-marine. Il a plein d’infos à nous communiquer. La préparation du matériel traîne un peu. Avec le ramadan, les locaux commencent à fatiguer. Clairement, nous ressentons une dégradation dans la préparation du matériel et l’organisation des plongées. Nous sommes méfiants et redoublons de vigilance. Emma est un peu stressée par la préparation de l’équipement sur le bateau. Il est vrai que se jeter en arrière avec tout le matos dans le dos, ce n’est pas très drôle. C’est vraiment la partie la plus « pénible » de la plongée. Une fois dans l’eau, tout va bien. Le masque d’Emma est un peu trop serré. Elle remonte de quelques mètres avec Olivier. Ensuite, la descente jusqu’à 12 m se passe très bien. Emma a plusieurs fois l’occasion d’être seule sans l’assistance directe d’Olivier. Elle flotte et observe attentivement les poissons. Elle se comporte vraiment bien. Seb et Stef descendent plus profondément pour découvrir les paysages. Nous voyons des poissons classiques de la région : Poisson flûte, Poisson trompette, Poisson coffre, Poisson scorpion, Poisson lion, Poisson zèbre, etc… et de belles tortues. Nous sommes ravis de notre plongée même si on se dit qu’il y a beaucoup de coraux morts et pas autant de poissons qu’en Egypte! Des programmes pour redévelopper les coraux sont mis en place. Nous espérons que cela soit efficace!

En soirée, nous cherchons un restaurant au bord de l’eau et nous croisons Delphine (des cours Padi, puis du Mont Batur, puis de Ubud et du goûter en terrasse,…). Nous sommes contents de la retrouver ici à Gili Trawangan. Elle a fait une excursion sur l’île de Java. Nous dînons ensemble pour détailler son périple et le nôtre. Encore un très bon moment improvisé que nous apprécions particulièrement. Nous sommes ravis de papoter avec elle. Une bonne petite soirée comme on les aime ici.

4 réflexions sur « Plongée en famille »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *