Repos à Yogyakarta

Vendredi 18 septembre 2009

Nous avions oublié, l’instant des deux nuits au Mont Bromo, que la religion musulmane était omniprésente en Indonésie. Mais très vite, nous en avons pris de nouveau conscience à 5h du matin. Le muezzin est à 50 cm de nos oreilles. C’est un peu l’impression que cela nous donne. Malgré les boules Kies, le sommeil est un peu interrompu. Globalement, nous arrivons à nous rendormir après chaque appel à la prière.

Petit déjeuner, puis matinée repos à la piscine. Vers 11h, Stef fait travailler les enfants. Elle discute pendant 20 minutes avec Juliette via skype. C’est cool! Nous allons déjeuner dans le coin et découvrons la ville à petits pas. Petites ruelles insoupçonnées très sympas. Magasins de Batik. Cela donne envie de faire des achats ici… Nous trouvons une bonne petite adresse de resto via le GdR. Pas cher et Bon.

Nous rentrons à l’hôtel, repos, piscine et Jeux pour les enfants. Seb en profite pour faire des bricoles sur Internet.

Stef apprend quelques mots et expressions indonésiennes. Chaque fois que l’occasion se présente, elle met en pratique ces connaissances linguistiques! C’est sympa. Elle s’essaie avec un groupe d’enfants avec lesquels nous échangeons 2 mots. Stef est ravie de se faire comprendre.

Vers 17h, nous avons envie de nous balader dans le quartier. Cela ne dit rien aux enfants. Nous respectons leur choix et les laissons à l’hôtel. Nous allons nous promener tous les deux. C’est agréable. Nous faisons un peu les magasins dans le quartier Malioboro. Considéré comme les Champs Elysées locales… L’avenue est large, bordée de petits marchés aux étals de batiks qui se ressemblent tous : des jupes, des pantalons, des shorts, des djellabas aux couleurs foncées. Stef jette un œil sur les jupettes et tâtonne pour avoir un premier prix.

La nuit tombe, cela fait plus d’une heure que nous sommes partis. Stef a envie de retrouver ses loulous. Sait-on jamais? Ici, des gardiens sont à l’entrée de l’hôtel. C’est plutôt s’il nous arrivait quelque chose dans la rue… Mais elle est confiante…

Quand nous rentrons, les loulous sont bien occupés. Ils n’ont pas trouvé le temps long. Tout le monde est content. Nous ressortons avec eux pour dîner au resto : FM resto conseillé par le GdR, avec une déco sympa, tables en bois et tableaux de peinture aux murs. Nous y retrouvons des personnes aperçues dans le resto du midi. Ah les guides touristiques…. Sans eux la concurrence serait plus grande! Pendant le repas, nous discutons longuement avec un local, c’est intéressant. Mais nous savons que c’est intéressé et qu’à la fin de la conversation, il nous proposera d’aller jeter un œil dans sa boutique ou à une exposition de batik. Et cela n’a pas loupé. En Indonésie, il est quasi impossible d’avoir de vraies relations sociales : Parler sans attendre de l’autre. Si nous devons comparer avec la Chine, certes les indonésiens sont souriants, aimables, mais ils aiment trop l’argent des touristes! De loin, nous avons préféré les contacts avec la population chinoise. De vrais sourires gratuits.

2 réflexions au sujet de « Repos à Yogyakarta »

  1. je suis contente d’avoir des nouvelles au jour le jour et de voyager dans ma tête avec vous que de découvertes et expériences pour vous et les enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *