Se détendre

Mardi 11 mai

Stef n’a pas fermé l’oeil de la nuit. De scénario en scénario, elle s’est demandée si le remorqueur allait réussir sa mission. Le matin, nous apprenons par mail que la voiture est au garage à Bariloche mais que la récupération fut un « Hard Work ». On veut bien le croire… Nous sommes un peu soulagés. Pour nous changer les idées et pour nous occuper l’esprit différemment, nous décidons d’aller nous promener à pied. Nous avons besoin de prendre l’air et de se détendre un peu. Il fait doux, beau et San Martin de Los Andes se trouve au bord d’un lac. De jolies balades peuvent se faire tout autour. Nous allons donc nous perdre dans la forêt automnale.

En début d’après-midi, nous allons déjeuner dans notre cantine, un restaurant très chaleureux avec vue sur le lac, une carte bien fournie et pas trop chère. Il faut dire que la nourriture n’est pas chère en Argentine. Les plats sont toujours très copieux. Nous passons un moment sympathique au restaurant « La Barra » et papotons longuement avec les serveuses.

Nous faisons un tour en ville, achetons des chocolats pour l’équipe de l’hôtel qui nous a bien aidée pour la gestion de l’incident. Nous pouvons même garder la chambre jusqu’à 16h pour prendre notre bus tranquillement ce soir.

Et oui, nous quittons la région. Nous ne retournerons pas à Bariloche. Nous préférons aller à Buenos Aires pour un peu tourner la page. Aussi, nous avons choisi le confort SUPER Cama pour notre trajet de 20 heures. Là, le fauteuil est pratiquement à l’horizontal. C’est 15€ de plus par personne, mais c’est le moment de se détendre. Encore une fois, le confort dans le bus est nickel. Nous profitons du coucher de soleil sur la cordillère des Andes.

Vers 22h, le bus fait un stop. Le stewart nous explique que l’on peu prendre l’air 10 min, le temps du plein d’essence. Seb descend, fait un petit tour aux toilettes, se promène, puis revient au bus. Et là, plus de bus. Il est parti! Seb n’est vraiment pas fier en T-Shirt devant le quai vide. Il fait un tour rapide, mais il ne voit plus le bus. Il explique à la dame qui fait les annonces qu’il était dans le bus de Buenos Aires, mais que le bus est parti sans lui. Son espagnol est encore très très limité. Elle ne comprend évidemment pas. Heureusement, un vieux monsieur a vu la scène et lui explique avec 3 mots d’anglais que le bus va revenir après le plein d’essence. Une vraie belle frayeur! Hi hi hi…

8 réflexions sur « Se détendre »

  1. De mieux en mieux !!!!

    J’imagine bien seb tout seul dans la station service 🙂 « holà, que tal? el autobùs…mm muy bien gracias!!! »

    Allez biz a tous, et surtout continuez a nous faire rigoler. Ici quand on se retrouve seul sur le quai du RER qui vient juste de passer on rigole moins. surtout qu’ils nous ont ressorti les p’tits gris (je dis ca car je sais que Seb sera bien content de retrouver ces jolis wagons qui lui rappellent son enfance)

  2. Bravo !!! On vous avait dit qu’on vous suivrait de plus près afin de ne pas retomber dans la monotonie du quotidien: vous vous êtes vraiment surpassés ! Vraiment, MERCI !!!! Que du bonheur pour nous de lire toutes ces belles aventures !!! Encore, on en veut encore !!!!!!!!!
    (Bon, on est bien contents que tout se soit bien terminé !). On vous embrasse,
    Lisette & François & Nathan & Romane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *