Stef is …

Samedi 17 juillet

Stef a 38 ans

Nous prenons le petit déjeuner chez Fruteria Montserrate, restaurant aux murs en briques, mobilier en zinc, parasol en plexiglas. Un petit air industriel bien charmant…

Nous posons notre linge à la lavanderia et ce sera la dernière avant notre retour en Europe.

Nous traversons le quartier historique pour attraper le metrobus qui nous approche de la Mitad del mundo. Après le metrobus, un autre bus nous dépose juste devant le centre culturel et touristique de la Mitad del mundo. Là, un monument en pierre trapézoïdale haut de 30 mètres marque la séparation entre l’hémisphère sud et l’hémisphère nord. Une ligne orange au sol sépare notre planète en deux. Comme tout le monde, nous nous prenons en photo, un pied de chaque côté des deux hémisphères.

A cet endroit, se trouvent quelques musées et beaucoup de restaurants et de magasins d’artisanat.

Tout est moche!

Juste avant de quitter les lieux, Stef repère un tableau d’une artiste équatorienne exposé à l’extérieur d’un café. Plus d’une trentaine de tableaux sont exposés à l’intérieur. Stef flashe sur l’un d’entre eux, dans les tons violet prune qui irait super bien dans son salon.

C’est un peu encombrant à transporter et en même temps, il ne reste plus que 10 jours de voyage dont 8 sur un bateau… C’est le jour de son anniversaire, elle est contente de repartir avec le tableau sous le bras… Bien emballé, il ne devrait pas s ‘abîmer pendant les trajets… Et c’est le sourire aux lèvres que nous quittons la Mitad del mundo.

Nous faisons le chemin inverse et préférons déjeuner dans le centre de Quito.

Il est près de 15h lorsque nous cherchons un resto dans le quartier San Blas et près de sa place. Le resto n’existe plus. Ainsi, nous finissons dans un boui boui un peu cra cra où le pollo, poulet grillé à la broche est servi. Stef aurait préféré un resto un peu plus sympa pour son anniversaire mais cela fera l’affaire.

Après le déjeuner, nous souhaitons nous balader dans le quartier mais les loulous traînent des pieds. C’est bien la première fois et certainement la dernière fois avant notre retour en France. Nous pensons que la coupe est pleine, ils n’ont plus du tout envie de visiter… Et c’est un peu le cas pour tout le monde.

Nous rentrons donc à l’hôtel et nous nous mettons sous la couette. Dehors, il pleut et nous apercevons quelques éclairs. Les enfants regardent même quelques dessins animés à la télévision, c’est la fête. On sent le relâchement chez les Leblanc.

5 réflexions au sujet de « Stef is … »

  1. ouh la la!!!!
    honte sur moi, je bats le record du monde du retard de souhaitage d’anniv!!!
    1 semaine de retard!
    Grumpf!
    Bon anniversaire Steph 🙂

  2. Quelle belle aventure ! Vous devez maintenant être riches d’expériences culturelles et relationnelles.
    Je viens tout juste de faire votre connaissance et vous rentrez dans 5 jours…!
    Pourquoi ? L’emission Envoyé Spécial a réalisé jeudi dernier un reportage sur les « Tour du Mondistes » et cela m’a donné envie d’en savoir plus et voilà je suis tombée sur votre blog…et cela fait 3 heures que je ne quitte pas mon écran.
    Bon retour !
    Hélène

  3. Il est 22H00 heure française, cela fait maintenant 10 heures que je viens de vous découvrir vous la Famille Leblanc, vous êtes étonnants, passionnants, captivants…Je viens de vous lire sans quasiment m’arrêter, je suis à mi-parcours : aux Petits Pingouins, juste après les « 6 mois ».
    J’arrête pour aujourd’hui et je reprends le cours du voyage dès demain, il faut que j’arrive à votre « latitude » avant votre retour…
    Hélène

  4. Ca y est, j’y suis !! J’ai donc rattrapé mon retard et me voilà à Quito avec votre billet du 17 juillet. Etant réveillée à 06H00, j’ai donc eu tout le temps de parcourir les derniers mois… : ici nous sommes dimanche 25 juillet et il est 09H46. Vous devez donc être sur la route du retour en Europe…Comment étaient les Galapagos ?
    Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *