Un peu d’intox

Mardi 3 novembre

Rien en ce jour… Mathéo a 39° de fièvre. Encore une intoxication alimentaire. Stef et Emma sont aussi fatiguées. Donc, repos pour toute la famille dans notre super bungalow sur pilotis. Lecture pour tous. Shampoing artisanal repoussé! Ce n’est que partie remise…

Mercredi 4 novembre

Un énorme bisou au papa de Stef pour son anniversaire!

Ce matin, Mathéo va mieux, mais c’est encore un peu limite. Nous ne sommes pas à l’aise car nous prenons l’avion l’après-midi. Et à l’aéroport, il vérifie la température. Être en quarantaine au Myanmar serait moyen. Nous continuons le traitement de cheval pour Mathéo.

Nous restons au calme dans notre hôtel. Le petit déjeuner est fabuleux. Nous profitons pleinement du cadre et du service haut de gamme du View Point Restaurant. Nous bouquinons. Les enfants travaillent un peu. Seb se promène dans la ville et fait du change en essayant de trouver un taux correct.

Chan Chan arrive à midi pour faire un shampoing à Emma, Mathéo et Stef avec une mixture locale. Seb manque de cheveux ;-). Elle nous prépare le shampoing avec de la poudre d’acacia, une espèce de plante fibreuse donnant un aspect huileux et du citron. C’est super sympa de sa part. Elle fait cela par pure gentillesse. Nous l’aimons beaucoup et nous sentons que c’est réciproque.

Il est 13h. Le taxi nous attend. Nous devons partir pour l’aéroport. Mathéo, malgré la fièvre encore élevée, est ravi car le chauffeur lui a promis de monter devant à côté de lui. Nous remercions Chan Chan chaleureusement pour tout le temps passé ensemble au lac Inle. Des moments très forts en émotion. Nous nous embrassons (peu commun au Myanmar). Et nous remercions les propriétaires du Viewpoint qui ont été également adorables avec nous.

Mathéo n’est pas au top de sa forme. Par conséquent, Stef est un peu stressée. Elle appréhende le verdict de l’aéroport. Nous arrivons à l’aéroport, check in en 1 minute, les bagages sont posés au milieu du hall d’accueil, le passage de la sécurité est rapide. Puis, nous nous installons dans la salle d’attente. Cette fois-ci, l’avion n’est pas en avance mais à l’heure. Nous arrivons à l’aéroport de Mandalay après 30 minutes de vol. L’aéroport est super beau. C’est étonnant! Moderne, tapis roulant pour les bagages. Dommage, car la livraison à la main était nettement plus rapide…. Et là, personne au guichet Health Check ie vérification de la température. Ouf! nous passons vite fait, ni vu, ni connu…

Nous sortons de l’aéroport pour trouver un taxi. Le guide du routard indique 15$ pour une cinquantaine de kilomètres. Le taxi donne son prix. Seb ne comprend pas trop , 20$ demandé certainement mais refuse par principe. Là, le taxi est surpris et dit « normal price ». Seb demande 15$ pour ne pas y passer la soirée. En fait, il nous dit qu’il veut 12$. Ok, allez, on arrête la négo! Et nous sommes pris d’un fou rire…

Depuis le début du séjour, il y a très peu de négociation globalement. Les prix sont homogènes et raisonnables. On peut certainement grappiller un peu, mais franchement vu la situation économique du pays, c’est vite ridicule… Et nous ne souhaitons pas entrer dans ce genre de considération bien au contraire. Nous sommes contents de laisser quelques billets à droite, à gauche.

Nous choisissons un hôtel dans le centre de Mandalay: le Dream Hotel. Le taxi nous y dépose. Les chambres sont vraiment moches, pas de vue et en plus c’est cher: 30 à 40€. Seb en visite une plus petite, une plus grande. Mais non, cela ne nous convient pas. Zut! Nous nous retrouvons sans hôtel. Nous voulons prendre un taxi. Évidemment les rabatteurs devant l’hôtel ont bien compris la situation. Il demande des grosses sommes pour aller à un autre hôtel. Certains même n’hésitent pas à nous mentir en nous disant que l’hôtel où l’on souhaite aller est « Closed ». Bref, n’importe quoi! Seb décide de partir seul et à pied trouver un hôtel dans le coin. En arrivant au fameux « closed » hotel, il apprend qu’il n’y a plus de grande chambre. Dommage! Il essaie une troisième adresse le Hongta Hotel. La chambre proposée est énorme: 3 grands lits doubles, superbe vue sur la rue, petit salon. Oulalala! Il demande 30$. Seb demande plus petit. 2 lits doubles et petit salon. 25$, puis 23$ et finalement 20$ avec le petit dej pour 4. Comme quoi, il y a moyen de négocier un peu dans les hôtels. Seb repart chercher femme et enfants. Nous allons tous à pied avec nos sacs sur le dos. 10 min de marche nocturne, chargés, dans les rues de Mandalay. Nous nous installons, nous nous douchons et sortons pour dîner au Mann Restaurant.

Nous faisons la connaissance de deux lyonnais. Nous papotons ensemble. Ils connaissent bien la Birmanie après 3 voyages dans ce magnifique pays. Nous passons un bon moment en leur compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.