Visite de Quito, enfin!

Vendredi 16 juillet

Nous quittons l’hôtel car la nouvelle chambre est vraiment très chère pour la prestation. Le quartier est bruyant, sale et unsafe. Nous récupérons les derniers documents pour les Galapagos à l’agence et prenons un taxi direction le centre historique.

Le taxi met le compteur mais le montant augmente rapidement. Arrivés rue Flores, devant notre hôtel, le compteur affiche 15 dollars. ENORME! Nous payons, ne pouvant pas dire grand chose. En discutant avec le gérant de l’hôtel, nous comprenons que nous nous sommes bien faits arnaqués. Normalement, le maximum que nous pouvions payer avec un trafic intense c’est 3 dollars. Ce taxi aura donc gagné cinq fois une course normale! Il a donc trafiqué son compteur. Un voleur!!!

Globalement, il y a souvent des histoires avec les taxis à travers le monde. Il faut toujours être avisé du prix avant le départ même avec un compteur! Et pourtant, nous ne sommes pas des débutants… Stef a du mal à passer à autre chose. Ça l’énerve de passer pour une vache à lait. Seb lui sourit à l’idée de s’être fait avoir comme un bleu après un an de voyage.

Nous posons nos affaires et partons nous balader dans le cÅ“ur historique avec ses rues piétonnes et ses bâtisses coloniales souvent colorées. Ici, c’est bien plus agréable à vivre par rapport au quartier Mariscal Sucre.

Nous tombons sur une mercerie avec un bel échantillon de bobines de fils cirés aux couleurs variées. Nous achetons les couleurs qui nous manquent. En final, nous nous retrouvons avec 22 bobines de 100 mètres de fil. Ca va bricoler dur au retour…

Nous déjeunons en terrasse dans un resto: Guaragua où le menu est affiché à deux dollars. Nous sommes conquis. C’est très bon, copieux et vraiment pas cher. Les enfants préfèrent rentrer à l’hôtel. Nous les ramenons et ressortons découvrir le quartier.

En nous promenant, nous tombons sur un couple de français, Sandra et Pablo, rencontrés furtivement à Baños. Là, nous prenons le temps de discuter et c’est très sympa. Nous passons presque une heure à nous raconter nos voyages. Eux, découvrent l’Amérique du sud pendant huit mois et rencontrent des artistes locaux. Ils souhaiteraient monter une association dans le but de créer un lien interculturel entre les deux continents. C’est très intéressant. Aussi, ils veulent faire une expo à Paris en 2011 pour présenter leur projet. Nous comptons bien y faire un tour… Voilà encore une rencontre enrichissante, plaisante pour clore notre voyage.

Nous continuons notre balade en amoureux. Grande place, ruelles, églises aux magnifiques clochers… Puis, nous rentrons à l’hôtel et il était temps. Les enfants commençaient à se chamailler… Nous passons la fin de l’après midi dans le patio de l’hôtel avec quelques séances skype.

Le soir, nous dînons chez Pizza SA, pizzéria juste à côté de chez nous. Il est 21h, tout le monde est couché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.