Vivre à Hanoï

Vendredi 18 décembre

Nous revoilà à Hanoï. En fait, nous n’avons rien visité, connaissant un peu la ville, visitée en 2003. Ici, nous vivons le quotidien. Et c’est bien ainsi…

Après le petit déjeuner, nous laissons les enfants à l’hôtel et partons faire quelques courses. Au programme: achat d’un pantalon pour Stéphanie et des livres pour les enfants. Stéphanie trouvera assez facilement son bonheur après avoir eu quelques frayeurs dans les premières boutiques. En effet, on trouve facilement du 32, 34, au maximum du 36. Bref, les vietnamiennes sont ultra … différentes de nous. Ce qui est pratique en Asie, c’est que les boutiques sont toutes regroupées par corporation. Nous y trouvons la rue des chaussures, la rue des chapeaux, la rue des ceintures…

Nous cherchons la rue des librairies. Après avoir visité quelques librairies purement vietnamiennes, ou anglaises, nous trouvons une boutique avec plein de livres francophones. Le choix est énorme Nous y trouvons même des livres pour enfants, des livres scolaires (la Chouette, Bled, ….) et des livres pour adultes. Nous faisons le plein, un énorme plein même. Les prix sont identiques à ceux de la France. C’est donc une fortune pour ici. Nous ne regardons pas la dépense car nous sommes trop contents de trouver notre bonheur. Nous complétons notre collection de livres éducatifs pour les enfants avec la collection la Chouette en Anglais pour Emma et Mathéo. Nous les sentons en demande par rapport à l’anglais. Profitons-en. De plus, l’Australie approche.

En fait, nous sommes partis pendant plus de 2h30. Au retour, nous trouvons les enfants tranquilles, ravis de vaquer à leurs occupations.

Nous déjeunons à notre « cantine » Little Hanoi. Nous adorons leur gratin d’aubergine à l’ail. Stef et Emma partent ensuite acheter des Converses made in Vietnam. Elles font du shopping entre filles. Seb et Mathéo vont chez le coiffeur entre hommes.

En fin de journée, nous avons réservé des places de Théâtre, un spectacle de marionnettes sur l’eau. Très coloré, tout en musique, le spectacle est adorable. Plaisant pour les grands et les petits. Nous ne comprenons évidemment pas grand chose à l’histoire racontée en Vietnamien. Mais les marionnettes se déplaçant sur l’eau, dans les airs et sous l’eau suffisent à elles-mêmes.

Ensuite, nous avons rendez-vous avec Thien. Thien travaillait chez IBM France. Il est revenu au pays en 2008, à Hanoï, avec sa famille. Il est en cours de déménagement pour Ho Chi Minh où sa famille vient juste de partir. Nous le voyons donc en célibataire. Nous passons une délicieuse soirée. Il nous emmène dans le restaurant de son choix avec des spécialités de pigeons. Le plus drôle c’est que nous y étions déjà entrés quelques jours plus tôt et en étions ressortis aussitôt en voyant le menu. En fait, nous ne comprenions pas trop ce qu’il y avait à manger. Maintenant que nous avons notre guide interprète, c’est nettement plus agréable. Thien nous gate! Pigeon, Canard, Soupe, légumes… La table est pleine à craquer. Les pigeons sont succulents. Nous trempons les morceaux de viande dans une coupelle remplie de sel, poivre et citron vert. Un délice! Nous lui posons 10 000 questions autour des vietnamiens, des attitudes, des comportements et de la culture bien différente de nos repères. Ainsi, Thien nous éclaire, d’autant plus qu’il a un regard critique après son passage en France. Il possède une double culture.

Ensuite, nous nous promenons dans le marché de nuit traversant Hanoï. Nous allons près du lac en direction de Fanny: Délicieux marchand de Glaces aux parfums originaux : Chocolat Chili, Gingembre, cannelle…

Il est très tard. Demain, nous nous levons tôt, mais nous prenons notre temps car nous sommes bien tous les 5 à flâner dans les rues d’Hanoï.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *