Milford Sound

Jeudi 4 mars

Nous nous levons en profitant pleinement de la plaine et de la rivière coulant au milieu des petites fleurs tapissant la prairie. Nous sommes bien tombés, le cadre est vraiment joli ici. Le temps semble meilleur, il n’y a plus de pluie. Nous pouvons continuer notre route jusqu’à Milford sound où nous souhaitons faire une croisière. La route y menant est magnifique. Des arbres poilus, recouverts de mousse bordent la route. Des parois de roche gigantesques forment des cirques. De nombreuses cascades glissent le long des montagnes. La végétation est dense. Nous traversons la forêt pluviale. Quelques sommets sont enneigés. La faune est très riche dans cette région. Nous apercevons bon nombre de rapaces, guettant leurs proies tout en rasant les champs.

Il est 10h, nous choisissons une croisière partant à 10h30, axée sur la nature. Notre sélectionnons notre compagnie en fonction de la taille du bateau. Nous prenons le plus petit. En effet, nous fuyons tant que possible les gros groupes. Mais le matin, il y a moins de monde que l’après-midi. Nous glissons au milieu des fjords. Le vent est frais, nous avons ressorti nos manteaux d’hiver. Nous approchons de près les montagnes. Nous observons les plissements de la roche, les taches d’or à certains endroits mais aussi toutes les cavités. Le bateau se place sous les cascades pour que le spectacle soit plus impressionnant et meilleur. Nous touchons de près les arcs en ciel. C’est de toute beauté! Bien sûr, Seb suivi des enfants ont eux aussi touché de près l’eau glaciale. Maintenant, ils sont bien mouillés. Cela tombe bien car il fait 15 degrés max. Mais ils finissent par sécher grâce au petit vent et aux rayons du soleil. Sur la pointe d’un rocher, nous découvrons une colonie d’otaries. Elles sont bien noires et plus petites que les lions de mer vus il y a deux jours.

Nous espérions voir des dauphins qui parfois suivent les bateaux mais nous n’avons pas été chanceux.

Nous rentrons satisfaits de notre balade en bateau. Nous faisons demi tour et retrouvons la route direction Queenstown. Nous en profitons pour nous arrêter là où nous souhaitions le faire à l’aller.

A la sortie d’un tunnel, nous allons toucher la couche de glace se trouvant au pied de la montagne. Elle semble fondre mais elle reste assez épaisse. Les enfants grimpent dessus et ils simulent une descente de ski. Puis nous croisons un Kéa, perroquet vert de la région, marchant sur le bord de la route. Il n’est pas farouche et se laisse approcher. Nous pouvons presque le caresser. Il se laisse admirer…

Et c’est parti pour quelques kilomètres à travers les plaines avec des moutons, des vaches, des champs de cerfs et de biches élevés pour leur viande. Le soleil blondit les champs d’herbes folles.

La route est belle. Enfin, nous arrivons près de Kingston, non loin de Queenstown et d’un lac près duquel nous aimerions camper. Nous trouvons un site superbe, sur une petite plage de galets. Le cadre est magnifique. Nous sommes contents de nous arrêter et de profiter des paysages. Stef part se promener le long du lac avec sa petite musique sur les oreilles pendant que les enfants remplissent une bouteille vide de jolies pierres et que Seb fait le grand ménage dans le camping car.

La lumière est fabuleuse. Une fois le soleil passé derrière les montagnes, nous nous mettons au travail. En ce moment, l’école se passe en fin de journée voire en début de soirée… Nous dînons face au lac un peu déchainé. Puis, c’est lecture pour tout le monde. Emma lit un livre en anglais à voix haute afin de rendre sa lecture plus fluide. Mathéo fait de même mais avec un roman en français. Enfin, les enfants sont couchés et c’est le temps des parents. Nous lisons quelques lignes de nos bouquins et nous nous endormons dessus…

Une réflexion sur « Milford Sound »

  1. La NZ semble être un bien beau pays et votre rytme toujours aussi soutenue! bravo. La vie en camping car qui a première vue ne fait pas l’unanimité apparait quand même très très sympa pour être au coeur de la nature sans dormir à même l’herbe (ou les galets dans ce cas!). Bisous mes cocos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.